Vered Jewish Canadian Studies - Scholarships

Veuillez noter que la liste suivante sont des bourses qui pourraient intéresser les étudiants et étudiantes du programme des Études juives canadiennes Vered.  Pour faire la demande à une de ces bourses d’études, ou pour obtenir plus d’information, veuillez vous référer au bureau de l’Aide financière et bourses de l’Université d’Ottawa:http://www.registraire.uottawa.ca/Default.aspx?tabid=2745

Prix d'excellence Ethel Cooper en études Yiddish

En célébration de son 60e anniversaire, les amis et la famille d’Ethel Cooper sont heureux de contribuer à la création de cette importante bourse en l’honneur de son engagement perpétuel envers le Yiddish. 

Ethel a dédié sa vie à mousser l’amour pour la langue yiddish et à assurer sa préservation. En tant que fille de survivants de l’Holocauste et née dans un foyer où l’on parlait le Yiddish, Ethel a une compréhension et un respect profond pour les racines de la langue ainsi que de son histoire, sa culture et son héritage. En tant que « Yiddishiste », Ethel a entamé sa carrière à l’Institut de recherche juive YIVO, qui se consacre à l’histoire et la culture Askenaz Jewry et son influence auprès des Amériques. 

Détentrice d’un diplôme en éducation, Ethel a été enseignante pendant les années 1990 et en a profité pour partager son enthousiasme pour la langue yiddish. Ayant fait d’éduquer les jeunes au sujet de l’héritage yiddish sa mission, Ethel a enseigné le Yiddish au Bialik Hebrew Day School à Toronto et, plus récemment, au Community Hebrew Academy de Toronto. 

Elle a su instillé en ses étudiants un amour pour la langue unique, une curiosité pour le caractère particulier du Yiddish et un sentiment de responsabilité face à sa conservation. Elle a célébré le Yiddish dans la salle de classe à travers la poésie, la chanson, la littérature et en développant chez ses étudiants l’habileté de parler la langue d’Ashkenaz Jewry. En tant que présidente du comité pour « Yiddish of Greater Toronto », Ethel a oeuvré à la promotion d’une vision du Yiddish en tant que partie intégrante de la communauté juive à Toronto et en général.

Elle a fidèlement promue la langue et la culture yiddish, pour ne pas dire la tradition Ashkenaz entière, en tant que composante vivante de la vie juive contemporaine et lien fondamental entre le passé et le futur juif. À ce jour, Ethel consacre son temps qui n’est pas employé à l’enseignement à profiter de la culture yiddish et à y impliquer la communauté. Elle participe et organise un « Leyen Kravz », un club de lecture yiddish et contribue à instituer un foyer permanent pour le Yiddish au niveau universitaire à l’Université York. Ethel s’obstine à parler en Yiddish avec tous, qu’ils écoutent ou non, et est connue a Toronto comme la personne-ressource pour traduire et éditer en Yiddish. Ethel a inspiré un amour et une admiration similaire pour le Yiddish chez ses enfants, leur confiant l’héritage et la protection de la langue. 

Les amis et la famille d’Ethel ont contribué à cette bourse en l’honneur de l’engagement continu d’Ethel pour tout ce qui touche le Yiddish. Inspirés par son dévouement, sa créativité et son attachement à la conservation de la langue yiddish, les donateurs à la Bourse d’excellence Ethel-Cooper en études yiddish espèrent que la personne récipiendaire sera inspirée par la langue de la même façon qu’Ethel l’a été.

C’est l’espoir du groupe que l’étudiant ou l’étudiante qui se mérite cette bourse œuvra à préserver le Yiddish et à répandre ses caractéristiques distinctives, son histoire, son héritage et ses particularités. Les donateurs à cette bourse et Ethel Cooper remercient la personne récipiendaire d’explorer la langue yiddish, d’étudier et de faire partie de son histoire unique et d’aider à perpétuer cette langue merveilleuse.

Critères:

Cette bourse reconnaît l’intérêt des  étudiants et étudiantes envers l’étude de la langue et de la  culture yiddish en attribuant un prix à celui ou celle qui  obtient la meilleure note dans un cours de langue et de  culture yiddish à l’Université d’Ottawa. 

La personne candidate doit:

  • avoir obtenu la plus haute note au cours d’introduction à la langue et à la culture yiddish (YDD1901)
  • présenter un bon rendement scolaire

Valeur de la bourse: 250 $

Bourse commémorative Jacob-Freedman

La Société de l’histoire juive d’Ottawa a établi cette bourse grâce à la générosité de la Fondation de bienfaisance Jacob-Freedman. 

Critères 

Le candidat ou la candidate doit : 

  • être inscrit à temps plein ou temps partiel au premier cycle ou à un cycle d’études supérieures à la Faculté des arts de l’Université d’Ottawa
  • présenter une dissertation de grande qualité sur les études juives OU donner un aperçu d’un projet sur les études juives d’une importance à la communauté juive d’Ottawa

Nota : La Société de l’histoire juive d’Ottawa doit tout d’abord approuver le sujet. 

Valeur de la bourse $1,000 minimum - $2,000 maximum

Bourse commémorative Michelle-Julia-Gringler

Michelle, qui a touché le cœur de tant de gens au cours de  sa vie hélas trop courte, sera pour nous comme un joyau à  jamais perdu. Nous continuerons à rechercher sa présence  toute notre vie.

Notre fille si belle, née à Toronto le 30 septembre 1976, n’avait  que 26 ans lorsqu’elle est décédée subitement le 11 juillet  2003 des suites d’une maladie rare, le PPT (purpura  thrombopénique thrombotique). Elle était à ce moment en  voyage d’affaires au Nouveau-Brunswick, pour son travail à  titre d’agente de développement et coordonnatrice des  politiques à l’Agence canadienne de développement international du gouvernement du Canada.

La courte vie de Michelle a été parsemée de réussites. Elle  a figuré au tableau d’honneur de son école secondaire. Son  baccalauréat avec spécialisation en criminologie de la  Faculté des sciences sociales portait la mention summa cum laude, et elle a obtenu une médaille d’or de l’Université d’Ottawa  pour l’excellence de son dossier scolaire. Son diplôme de  maîtrise en criminologie de l’Université d’Ottawa portait  aussi la mention summa cum laude. Sa thèse, qui l’avait occupée pendant plus d’un an, a été publiée en 2002.

Michelle était une personne extraordinaire, une étudiante  brillante et intelligente, une fille honnête, animée et  dévouée à tous ceux qu’elle aimait. Sa personnalité  optimiste et son sourire chaleureux animait tout ce qui l’entourait.  Elle avait la passion d’aider les gens dans le besoin. Bien  que Michelle n’ait pu réaliser ses rêves, nous avons l’honneur  d’offrir ce fonds de bourse afin de venir en aide aux  étudiants et étudiantes dans le Programme d’études juives  canadiennes Vered.

Michelle est partie en laissant sa mère, son père, son  frère, sa tante, ses grands-parents, son âme sœur et  plusieurs membres de sa famille très aimante. Son souvenir restera dans nos cœurs toute notre vie. Même si elle n’a pas  vécu longtemps parmi nous, elle a été pour nous un don du  ciel. Dans notre esprit et dans nos cœurs, elle restera à  jamais jeune, belle et brillante.

Critères

Cette bourse fournit de l’aide financière à des  étudiants et des étudiantes dans le besoin financier qui  démontrent un vif intérêt pour les études juives  canadiennes.

La personne candidate doit :

  • être inscrite à temps plein ou à temps partiel à l’Université  d’Ottawa
  • avoir complété un minimum de deux cours dans le  Programme d’études juives canadiennes Vered
  • répondre aux critères de résidence en Ontario, selon  les règlements du RAFÉO
  • démontrer un besoin d’aide financière, selon les  critères déterminés par le Service d’aide  financière et des  bourses de l’Université d’Ottawa
  • faire preuve d’excellence scolaire
  • démontrer un engagement actif envers la communauté  juive

Valeur de la bourse : Variable

Bourse de la Famille  Petigorsky

Ce fonds a  été établi en 2006 par Cecelia Tenenbaum, Estelle Gunner et  Mel Schecter, en hommage à la famille Petigorsky et à son  rôle dans la communauté juive d'Ottawa. Les membres de la  famille Petigorsky sont fiers de créer une bourse pour 
soutenir l’étude de l’influence des Juifs canadiens dans le  développement du pays.

Critères

Cette bourse fournit de l’aide financière aux  étudiants et étudiantes ayant un besoin et qui manifestent  un vif intérêt pour les études juives canadiennes.

Le candidat ou la candidate doit:

  • étudier à temps plein ou à temps partiel à l’Université  d’Ottawa et avoir suivi au moins deux cours liés aux études  juives du programme Vered
  • démontrer un besoin d’aide financière, d’après les  critères du Service de l’aide financière et des bourses de l’Université  d’Ottawa
  • être résident ou résidente de l’Ontario selon les  règlements du RAFÉO
  • démontrer un excellent rendement académique
  • démontrer de l’intérêt ou de l’implication dans la communauté juive à Ottawa

Valeur de la bourse: Min. 2 000 $

Bourse de l’Association  des amis canadiens de l’Université hébraïque de Jérusalem  pour les étudiants et étudiantes de l’Université d’Ottawa

Cette bourse a été établie par l’Association des amis  canadiens de l’Université hébraïque de Jérusalem (AACUHJ).  La création de ce fonds solidifie davantage le partenariat  entre l’Université hébraïque de Jérusalem et l’Université d’Ottawa, fournit plus d’occasions aux étudiants et étudiantes de  poursuivre leur éducation à l’étranger, et enrichit les  campus d’universités en augmentant le nombre d’étudiants et  étudiantes internationales.

Critères

Cette bourse fournit de l’aide  financière à des étudiantes et étudiants du premier cycle et  des cycles supérieures  à l’Université d’Ottawa, qui  souhaitent faire, à l’Université hébraïque de Jérusalem ou à  la Rothberg International School, une partie des leurs études donnant droit à des crédits pour l’obtention du grade  et dont les études pourraient être compromises autrement.

Le candidat ou la candidate doit:

  • 1. être inscrit à temps plein à l’Université d’Ottawa
  • 2. être résident ou résidente de l’Ontario (règlements du  RAFÉO)
  • 3. démontrer un besoin d’aide financière, d’après les  critères du Service de l’aide financière des bourses de l’Université  d’Ottawa
  • 4. maintenir une MP de 7,5
  • 5. s’il s’agit d’études de premier cycle, avoir une  pleine charge de cours l’Université hébraïque

Valeur de la bourse: $5,000, variable

Bourse d’échange  universitaire entre l’Univeversité hébraïque de Jérusalem et  de l’Université d’Ottawa

L’Université hébraïque de Jérusalem et l’Université d’Ottawa  ont conclu une entente d’échanges universitaires en août  1990.  Un des buts de cette entente est d’approfondir les  liens entre les deux universités par l’échange d’étudiantes  et d’étudiants diplômés.  La bourse permet à une personne de  faire de la recherche dans des programmes universitaires  communs aux deux établissements.

Critères

La personne candidate, soit de l’Université d’Ottawa ou de l’Université  hébraïque de Jérusalem, doit démontrer un bon rendement  scolaire et proposer un champ d’étude acceptable.

Valeur de la bourse: 5 000 $ et le prix du billet d’avion

Bourse d'études Yiddish Gil-Levine

Gil Levine adorait chanter, réunir les gens, organiser, voyager, passer du temps en famille et raconter des blagues faciles. Il célébrait l’art de vivre juif, la musique folklorique, les occasions en or, la bonne chère et les arbres. Mais il y avait au plus profond de lui une détermination à rendre le monde meilleur. Il luttait pour les droits des travailleurs, la paix, la souveraineté canadienne, la condition des femmes et une foule d’autres bonnes causes. 

Ce fut un militant toute sa vie et, lorsqu’il nous a quittés le 16 novembre 2009 à l’âge de 85 ans, nous avons perdu un battant infatigable. Il souhaitait faire un don pour une cause qui lui était chère, comme le programme d’études juives. Ses filles Tamara et Karen ainsi que son épouse Helen sont honorées d’exécuter cette volonté et sont fières de créer la Bourse d’études yiddish Gil-Levine à l’appui des étudiants de ce programme. 

Objectif du fonds

Reconnaître l’excellence en langue, littérature et culture juives au Canada dans le programme d’études juives canadiennes Vered de l’Université d’Ottawa. 

Admissibilité

La personne candidate doit : être inscrite à temps plein à l’Université d’Ottawa; être inscrite à un cours offert par l’entremise du programme d’études juives canadiennes Vered, avec une préférence pour les étudiants inscrits à la mineure; et faire preuve de réussite hors pair dans les domaines de la langue, littérature et culture juives au Canada, particulièrement en lien avec le yiddish. 

Demande

Envoyer la demande au Directeur ou à la directrice du Service de l’aide financière et des bourses et y inclure : 

  • le formulaire de demande de bourse dûment rempli, accessible sur uoZone
  • une copie du relevé de notes de la personne candidate; et un échantillon écrit composé dans le cadre d’un cours du programme d’études juives canadiennes Vered qui s’attarde à la langue, littérature et culture juives au Canada (par exemple : un essai, une nouvelle, une composition). L’échantillon écrit doit être accompagné d’une courte lettre de recommandation préparée par le professeur ayant donné le cours et qui détaille les mérites de l’échantillon

Valeur de la bourse : Variable, selon les montants disponibles dans le fonds et à la discrétion du comité de sélection 

Nombre de bourses : Variable, selon les montants disponibles dans le fonds et à la discrétion du comité de sélection 

Fréquence d’attribution: Annuelle 

Programme ou cycle d’études : Premier cycle 

Responsable des demandes : Directeur ou Directrice, Service de l’aide financière et des bourses 

Échéance des demandes : 28 février

Prochaine colloque

Pas événements

Haut de page