La candidate au doctorat en Histoire Marie-Dominique Asselin gagne le prix de Saul Kagan Fellowship in Advance Shoah Studies

Publié le vendredi 8 avril 2016

Les Bourses Saul Kagan sont attribués à des candidats exceptionnels de partout dans le monde qui font preuve d'un fort engagement à la mémoire de la Shoah, qui ont démontré d'excellents résultats académiques et qui possèdent un leadership professionnel remarquable. Les candidats peuvent venir de différents horizons : histoire, sociologie, études juives, sciences politiques, philosophie, théologie, études féminines etc.

Sous la direction de Dr. Jan Grabowski, le projet doctoral de Marie-Dominique Asselin examine le sort des Juifs de Pologne durant l'Holocauste à travers le prisme des cours municipales. Les recherches concernant le rôle joué par les cours municipales polonaises durant la solution finale sont inexistantes. Les archives de ces cours sont nombreuses, mais n’ont jamais été consultées dans le cadre d’une recherche sur l’Holocauste. En analysant comment l’organisme municipal des villes de Pologne interagissait avec les plaignants juifs et polonais, nous abordons un nouveau sujet : l’implication des cours municipales dans le sort des Juifs de Pologne. Cette mise en lumière permettra de regarder d’un nouvel angle les relations entre les Juifs et les Polonais sous l’Occupation allemande. Notre recherche cherche aussi à dévoiler les conditions de vie et de mort dans les ghettos. Cette étude microhistorique sera la première à mettre en évidence le sort d’individus qui n’ont laissé aucune autre trace dans les sources historiques généralement utilisées et qui ont péri dans les camps d’extermination, après ou pendant l’étude de leurs causes judiciaires.

Pour lire la  thèse au complet, veuillez  suivre le lien suivant :
https://uottawa.academia.edu/MarieDominiqueAsselin

Haut de page