Études médiévales et de la Renaissance dans la culture pop

Publié le lundi 7 mai 2018

Une entrevue avec Andrew Taylor, professeur d'English
 

Études médiévales et de la Renaissance dans la culture pop

 

1. Quelle est l’importance d’étudier les temps médiévaux et la Renaissance?

Avec les études sur le Moyen Âge et la Renaissance, nous couvrons 1000, peut-être 1300 années d’histoire de l’Europe occidentale. Il s’est passé beaucoup de choses; nous avons d’ailleurs hérité de plusieurs institutions médiévales, l’une d’elles étant l’université. Nous vivons dans une structure de société médiévale, beaucoup plus que les gens ne le réalisent. Si nous voulons changer ces structures, nous devons comprendre comment elles se sont formées et d’où elles proviennent. La manière dont nous traitons et organisons l’information, de la numération de pages jusqu’à la structure même de notre système d’éducation, tout provient des temps médiévaux.

2. Qu’est-ce qui rend les études médiévales et de la Renaissance aussi intéressantes?

Elles montrent tout ce que les êtres humains sont en mesure d’endurer, souvent d’une grande brutalité, d’ailleurs. Pourtant, malgré cela, la culture s’est développée : de la poésie fut écrite, de la musique composée, de grands bâtiments érigés. Les gens étaient en mesure de créer des choses extraordinaires en dépit des temps d’horrible violence dans lesquels ils vivaient.

3. Puisque la Faculté des arts offre une majeure en études médiévales et de la Renaissance, le programme doit être jumelé à une autre majeure ou une mineure. Quelles sont les meilleures combinaisons de programmes selon vous?

Tout dépend de vos champs d’intérêt. Certains étudiants choisissent la combinaison avec les études classiques, mais n’importe quel programme de langue moderne ou classique est également une excellente combinaison; il s’agit d’un choix logique. La mineure en sciences humaines numériques est un bel ajout à votre baccalauréat, surtout si vous prévoyez de faire carrière en tant qu’historien-médiéviste, puisque vous aurez besoin des outils numériques que vous apprendrez à utiliser au cours de ce programme.

4. Vous avez mentionné le marché du travail. De quelle façon ce programme vous prépare-t-il à ce dernier et à quoi les étudiants peuvent-ils s’attendre en ce qui concerne les possibilités de carrière?

Je pense que la majeure en études médiévales et de la Renaissance constitue une bonne préparation pour développer des compétences d’analyse en général. Je sais que plusieurs étudiants sont passés de notre programme à un emploi aux affaires étrangères. Il y a également une grande variété d’emplois au gouvernement qui requièrent ce genre de formation, ainsi que d’autres domaines plus évidents, comme l’enseignement, le monde des affaires et le droit.

Andrew Taylor

5. Pourquoi les études médiévales et de la Renaissance sont-elles toujours pertinentes aujourd’hui?

Étudier l’histoire peut être comparé à un jeu vidéo où vous devez conduire sur une route à grande vitesse dans l’obscurité tout en évitant des obstacles. Si vous avez joué au jeu pendant quelque temps, vous serez en mesure d’affronter les changements qui apparaissent soudainement. Vous ne pourrez pas prédire ce qui se déroulera de manière exacte, mais je pense que vous pourrez vous ajuster plus facilement, et vous serez surtout capable d’identifier le changement lorsqu’il arrivera.

6. Pouvez-vous nous nommer quelques exemples qui illustrent la manière dont l’histoire du Moyen Âge et de la Renaissance est présente dans notre culture populaire contemporaine?

Le meilleur exemple serait la série Trône de fer (Games Of Thrones). Une génération plus tôt, je vous aurais dit Le Seigneur des anneaux. La série Trône de fer se concentre sur la violence des temps médiévaux, elle se veut réaliste, et d’une certaine façon, elle y parvient.

Le Seigneur des anneaux a donné lieu à Donjons et dragons, à partir duquel est venue une grande sélection de jeux vidéo aux thèmes médiévaux. La plupart de ces jeux sont grandement inspirés de la sorcellerie médiévale. Même des jeux tels que Grand Theft Auto sont inspirés des études médiévales, puisqu’ils sont guidés par une quête ainsi qu’un périple qui est en fonction de cette quête.

7. Pourquoi la série Trône de fer est-elle aussi populaire selon vous?

Que vous lisiez les livres ou que vous regardiez les épisodes, Trône de fer est une série peu prévisible. Si vous êtes habitué aux scénarios d’Hollywood, vous êtes normalement en mesure de prévoir quels personnages seront tués, lesquels auront la vie sauve, et ainsi de suite. Les films hollywoodiens ne sont pas trop cruels, alors que Trône de fer peut être brutal en ce sens. Les costumes sont magnifiques et les images des différents continents sont à couper le souffle; toutes les cultures sont distinctes visuellement. Pour nous, qui avons la chance de vivre dans un monde civilisé, nos vies nous semblent assez monotones; alors, quand une série nous invite à imaginer ce que serait une vie à l’extrême, dans un contexte de grande violence, c’est selon moi une grande partie de l’intérêt du public.

8. De votre perspective de médiéviste, y a-t-il quelque chose qui cloche dans Trône de fer?

Ce que la série ne possède pas, mais qui ne semble déranger personne, c’est une raison d’être morale. Le Seigneur des anneaux de Tolkien se caractérise par une grande variété d’histoires clés sur la thématique du combat entre le bien et le mal. L’œuvre de Shakespeare, par exemple, comporte aussi cette rivalité entre les bons et les mauvais rois, les puissants et les faibles, encore cette lutte entre le bien et le mal. Vous ne retrouverez pas cela dans Trône de fer. Rien n’indique si les grands cycles de violence prendront fin un jour. Je trouve intéressant que cela ne dérange pas les spectateurs de suivre une intrigue qui ne semble aller nulle part, ou qui n’offre pas de solution ultime qui mettra fin au conflit une bonne fois pour toutes.

Haut de page