La recherche sur la réinstallation des réfugiés syriens

Publié le mardi 6 septembre 2016

La Faculté des arts est heureux d'annoncer que deux de ses professeurs - Rukhsana Ahmed (Communication) et Luisa Veronis (géographie), ainsi que leur collègue Kevin Pottie (médecine) - ont reçu une subvention du CRSH dans le thème de la recherche ciblée : Arrivée, réinstallation et intégration des réfugiés syriens. Cette subvention est le résultat d'une initiative de partenariat avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et a été créé dans le but de soutenir la recherche et la mobilisation des connaissances en temps opportun sur les questions et les événements clés dans les premiers jours du processus de migration et de réinstallation. En 2016, le Canada a vu une forte augmentation du nombre de réfugiés syriens étant admis comme nouveaux arrivants, un événement rare qui a produit de nombreux défis pour les refuges eux-mêmes, les Canadiens en général et une variété de communautés et d'organisations. Le CRSH et l'IRCC ont donc établi un partenariat en cette période de grand besoin afin de soutenir des projets de recherche à court terme dans le but de produire des résultats concrets et réalisables.

Avec leur projet « Staying in touch, connecting, integrating : Social media use of newly arrived Syrian refugee youth in Canada », l'équipe du Dr Ahmed va étudier le comportement d’utilisation des médias sociaux des nouveaux arrivants réfugiés syriens et le potentiel de faciliter leur bien-être, inclusion et intégration dans la société canadienne. Les objectifs spécifiques sont:(1) examiner où, quand, comment, et pourquoi les jeunes réfugiés syriens utilisent les médias sociaux;(2) examiner le potentiel d'utilisation des médias sociaux pour faciliter l’intégration des jeunes réfugiés nouvellement arrivés par la construction de nouveaux réseaux et le maintien d’anciennes connexions; et (3) fournir des recommandations de politiques et des pistes de recherche novatrices sur l'utilisation des médias sociaux pour la réinstallation et l’intégration des réfugiés.

Haut de page