Biographie du vice-doyen à la recherche

Professeur agrégé au Département de géographie, Brian Ray s’intéresse aux façons dont les gens organisent leur vie quotidienne dans le cadre des villes multiethniques. Ses intérêts de recherche comprennent la discrimination, le racisme et l’antiracisme au Canada, l’évolution du paysage linguistique à Ottawa et Gatineau, l’abordabilité du logement et l’accession à la propriété pour les réfugiés et les immigrés, l’itinérance, les inégalités entre les sexes, les réseaux sociaux, ainsi que les dimensions géographiques de l’emploi dans les grandes villes. Voici quelques exemples de ses projets de recherche récemment financés :

  • The Toronto Second Generation Project: Ce projet examine la mobilité sociale des enfants nés au Canada de parents immigrants (c.-à-d. la deuxième génération) et qui habitent à Toronto. Co-chercheuse: Valerie Preston (Université York).
  • Queering the Suburbs: Un projet qui trace les géographies sociales et dynamiques des ménages et des individus LGBTQ2S résidant à Toronto, Vancouver et Montréal. Co-chercheuses: Alison Bain (Université York) et Julie Podmore (Collège John Abbott).
  • Plusieurs projets basés à Ottawa et associés au programme Migration and Resilience in Urban Canada / Immigration et résilience en milieu urbain, financé par une subvention Partenariat du CRSH. Brian siège également au Comité de mobilisation des connaissances MRUC/IRMU.

Brian a commencé son travail à l’Université d’Ottawa en juillet 2004, après un séjour de plusieurs années aux États-Unis où il a œuvré en tant que chercheur et analyste de politiques au Migration Policy Institute à Washington, D.C. Son travail au MPI portait sur des enjeux relatifs à l’intégration des immigrants aux États-Unis, en Europe et au Canada. Avant ce rôle, il était analyste principal au Projet Metropolis et à la Direction des politiques, planification et analyse stratégique du Ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration, gestionnaire de recherche au Secrétariat national du Canada pour les sans-abri, ainsi que professeur à l’Université McGill.

Rôle de la vice-doyenne à la recherche

La vice-doyenne à la recherche assiste le doyen dans l’administration de la Faculté. Elle est membre du Comité exécutif de la Faculté et du Conseil de Faculté.

Plus particulièrement, la vice-doyenne à la recherche doit :

  • promouvoir la recherche à la Faculté des arts et en accroître la diffusion et la valeur;
  • fournir un appui aux chercheurs pour le développement d’infrastructures de recherche, de centres de recherche et de chaires de recherche;
  • porter à l’attention des membres du corps enseignant de la Faculté les initiatives de financement existantes et nouvelles;
  • aider les chercheurs à présenter leurs demandes de subventions, en fournissant des renseignements et un appui logistique;
  • proposer la nomination de membres du corps enseignant à différents concours et prix internes et externes;
  • présider le Comité de la recherche et des publications de la Faculté;
  • renforcer les liens entre la Faculté et les sociétés savantes;
  • assurer la liaison entre la Faculté et le Cabinet du vice-recteur à la recherche;
  • siéger comme membre d'office à la Commission de recherche de l’Université d’Ottawa;
  • conseiller le doyen sur toute question touchant les activités de recherche;
  • appuyer le développement de la recherche internationale;
  • assumer toute autre fonction que lui confie le doyen.
Haut de page