Expédition du Lac Untersee (Antarctique) 2017

Publié le vendredi 17 novembre 2017

Lake Untersee

Expédition du Lac Untersee (Antarctique) 2017

En octobre 2017, le professeur Denis Lacelle ainsi que les étudiants Benoit Faucher et Nicole Marsh (Université d'Ottawa) se sont rendus au Lac Untersee, l'un des plus grands lacs couvert de glace de la Terre de la Reine-Maud, en Antarctique.

Le projet de recherche du Lac Untersee (dirigé par Dale Andersen, Centre Carl Sagan, Institut SETI, États-Unis) est une collaboration internationale avec le programme antarctique russe et comprend des membres des États-Unis, du Canada, de la Russie et d'Australie. Le projet est soutenu financièrement par la Fondation Tawani, la Fondation de la famille Trottier et par Savoir Polaire Canada (POLAR). Les principaux objectifs du projet sont d'étudier: 1) les conditions hydrogéochimiques et limnologiques du lac; 2) la dynamique de l'écosystème microbien dans le lac; et 3) la distribution, l'abondance et l'état de préservation d’anciens dépôts organiques du bassin paléo-lacustre de la vallée Aurkjosen, qui elle, représente un analogue terrestre pour les lacs qui auraient pu être présent sur Mars il y a environ 4 milliards d’années (ex : le cratère Gale).

Objectifs de recherche.
 

Benoit Faucher (candidat au doctorat, Université d'Ottawa).

Titre. L’Oasis du lac Untersee (Terre de la Reine-Maud, Antarctique): reconstruction paléo-climatique, biogéochimie du pergélisol et implications astrobiologiques pour la préservation des biomarqueurs.

Objectifs. Les deux principaux objectifs de mon projet de recherche sont les suivants: 1) reconstruire l'évolution du paysage de l'oasis du lac Untersee au cours des 10 000 dernières années; et 2) évaluer le niveau de préservation et de stabilité des biomarqueurs de dépôts organiques dans un environnement extrêmement froid et sec. Ces objectifs seront atteints en: 1) déterminant le moment de la formation des lacs proglaciaires recouverts de glace dans les vallées Untersee et Obersee; 2) caractériser la géochimie des eaux lacustres et leur évolution temporelle; 3) déterminer le moment et la cause de la disparition du lac dans la vallée Aurkjosen et son évolution vers un environnement désertique; et en 4) caractérisant le carbone organique, les composés organiques du carbone, les isotopes spécifiques du carbone des dépôts organiques actifs (Lac Untersee) et reliques (vallée Aurkjosen).
 
Nicole Marsh (candidate à la maîtrise, Université d'Ottawa)

Titre. Évaluation de la chimie isotopique et du cycle du carbone dans le Lac Untersee (Terre de la Reine-Maud, Antarctique).

Objectifs. Le lac Untersee est système fermé remarquable, possédant seulement une source possible d'ajout de carbone, provenant de fontes glaciaires et de pertes par précipitations de minéraux hydratés. L'objectif de ma recherche est d'étudier l'évolution géochimique du lac et de comprendre le cycle du carbone qui y règne, en étudiant la géochimie de ses éléments majeurs dissous et la signature isotopique de ses composés à base de carbone (organique et inorganique). Le méthane, le carbone organique et inorganique dissous (DIC/DOC) de l'eau du lac, la glace du lac, la glace des glaciers et l'eau interstitielle des sédiments seront datés au radiocarbone (14C). Les gaz nobles (CO2-O2-N2)  dissous dans l’eau du lac seront collectés par diffusion passive et seront ensuite analysés pour leurs signatures isotopiques. Des roches et sédiments seront également échantillonnés afin de mieux comprendre les contributions potentielles de la météorisation de ces derniers sur la biogéochimie du lac. Au final, ma recherche devrait fournir des informations précieuses sur la façon dont la vie a réussi à prospérer dans ce système extrême et peut-être comment il a modifié ce système.

Biographie de Denis Lacelle

Le professeur Lacelle est reconnu internationalement comme un étant un pionnier dans l'étude du pergélisol de l'Arctique et de l'Antarctique. Les recherches du Dr. Lacelle relient la géomorphologie, la discipline émergente de la géocryologie et le domaine de plus en plus sophistiqué de la science du Quaternaire. Il utilise une perspective multidisciplinaire pour étudier les environnements polaires terrestres, et incorpore des observations et mesures in-situ avec des méthodes géochimiques, géomorphologiques et géocryologiques. Ses contributions exceptionnelles à la recherche et à la formation d’étudiants gradués ont été reconnues par la province de l'Ontario et l'Université d'Ottawa avec trois prix prestigieux: 1) bourse de nouveaux chercheur de l’Ontario (2015); 2) prix de jeune chercheur de l'Université d'Ottawa en science et technologie (2013); et 3) jeune chercheur de l'année de la Faculté des arts (2013).

Biographie de Benoit Faucher

Benoit Faucher est un étudiant au doctorat en géographie à l’Université d’Ottawa et se spécialise dans l’étude des processus biogéochimiques s'opérant au sein du pergélisol et de lacs recouvert de glace pérenne qu’on retrouve dans des milieux extrêmement froids et secs. Ce dernier est récipiendaire de la Bourse des Études Supérieures de l’Ontario (BÉSO).

Biographie de Nicole Marsh

Nicole est candidate à la maîtrise au département des sciences de la Terre et de l'environnement, examinant le cycle du carbone et la géochimie isotopique du lac Untersee, en Antarctique. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences avec spécialisation en sciences géologiques de l'Université de la Colombie-Britannique en 2014 et a travaillé à titre de scientifique environnementale à Vancouver, en Colombie-Britannique, avant d'entreprendre des études supérieures à l'Université d'Ottawa en septembre.
 

Haut de page