Colloque de l’Association des étudiants des cycles supérieurs (AÉCS)

Publié le jeudi 22 septembre 2016

On trouvera ci-après le programme définitif du colloque de l’AÉCS, dont le thème général est « En bref : que dire avec peu ? ». Nous souhaitons tout le succès possible aux organisateurs et aux organisatrices ! La rencontre a lieu les 29 et 30 septembre 2016, au local 129 du pavillon Simard (60 rue Université, Ottawa).

 

Colloque étudiant AÉCS

En bref : que dire avec peu?

29 septembre 2016

Pavillon Simard, Salle 129

12 h 30 – 13 h 00 : Accueil des participants

13 h 00 – 13 h 15 : Mot d’accueil de Lucie Joubert

13 h 15 – 14 h 15 : Conférence d’ouverture : « Brièveté, finitude et écritures » - Nelson Charest

14 h 15 – 14 h 30 : Pause

14 h 30 à 15 h 30 : Brièveté et oralité – Présidente de séance : Geneviève Boucher

  • « L’esthétique de la brièveté et la nouvelle écriture chez Ahmadou Kourouma »
    Marius Anagonou (Université d’Ottawa)
  • « La fiction brève haïtienne, entre oralité et écriture »
    Frenand Léger (Université Carleton)

15 h 30 – 15 h 45 : Pause

15 h 45 – 17 h 45 : Table ronde « Brièveté illusoire : l’écrit entre l’éphémère et le figé » – Animation : Catherine Voyer-Léger

  • Geneviève Bouchard
  • Tina Charlebois
  • Jonathan Cimon-Lambert

 

 

30 septembre 2016

Pavillon Simard, Salle 129

 

9 h 00 - 9 h 30 : Accueil des participants

9 h 30 - 10 h 30 : « En un mot : quelques néons brefs » - Patrice Loubier, conférencier invité (UQAM)

10 h 30 à 10 h 45 : Pause

10 h 45 à 11 h 45 : Brièveté et image – Président de séance : Patrice Loubier

  • « Potentialités de la brièveté du sketch audiovisuel : les fictions sérielles de format court à la télévision française »
    Chloé Mougenot (Paris III)
  • « Correspondances texte/image chez Leonor Fini: le genre épistolaire comme tableau »
    Valérie Mandia (Université d’Ottawa)

 

11 h 45 à 13 h 30 - (Dîner fourni)

13 h 30 à 15 h 00 : Brièveté et identité – Président de séance : Patrick Imbert

  • « Lorsque peu dit tout, Ru ou l’urgence de dire »
    Eang-Nay Theam (Université du Québec à Montréal)
  • « Le fragment dans l’autoportrait littéraire : Entre l’essence poïétique de sa forme et la poétique du genre »
    Johanne Lalonde (Université de Montréal)
  • « L’écriture fragmentaire dans La Dévorante de Lynda Dion : le bref pour dire avec fulgurance le rapport à soi, à l’autre et au monde »
    Isabelle Dionne (Université du Québec à Rimouski)

 

15 h 00 à 15 h 15 : Pause

15 h 15 à 17 h 45 : Le long et le court – Président de séance : Nelson Charest

  • « Ces copies qui peuplent des galaxies : Étude du lieu commun en science-fiction ou comment un récit long n’est qu’un amas de récits courts »
    Frédéric Lanouette (Université d’Ottawa)
  • « Faire tenir une tragédie grecque dans un dé à coudre : la fragmentation dans la trilogie 1984 d’Éric Plamondon »
    Kristina Monfette-Fortin (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • « Portraits, maximes, sentences et autres formes brèves dans les Mémoires du Cardinal de Retz »
    Louis Laliberté-Bouchard (Université McGill)

 

17 h 45 – 18 h 00 : Mot de clôture – Nelson Charest

Haut de page