Subvention du CRSH

Publié le jeudi 28 juillet 2016

Patrick Imbert, professeur éminent au Département de français, vient d’obtenir une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) pour un projet intitulé Les histoires qui nous sont racontées. Des narrativités causales à l’instant transculturel dans les littératures contemporaines : échapper à l’exclusion. Toutes nos félicitations !

La rencontre des altérités et la mondialisation, écrit l’auteur, nous amène à « étudier les transformations et les divergences dans la détermination des objets de désir médiatisés par la narrativité afin de tourner le conflictuel en échange positif ». En utilisant les théories de Greimas et de René Girard, M. Imbert se propose d’analyser « les récits individuels liés à de grands récits de légitimation » à travers un large corpus international composé (entre autres) d’œuvres de Jack Kerouac, Laura Esquivel, Annie Ernaux, Georges Didi Huberman, Yann Martel, René Depestre, Yvon Rivard, Jean-Marie Le Clézio, W.G. Sebald, etc.

Haut de page