Maxime PRÉVOST

Carte électronique

Maxime PRÉVOST
Professeur agrégé - membre de la Faculté des études supérieures et postdoctorales

2001 - Ph.D. (langue et littérature françaises), Université McGill
1996 - M.A. (langue et littérature française), Université McGill
1993 - B.A. (langue et littérature française), Université McGill

Simard 415

Bureau : 613-562-5800 poste 1120

Courriel professionnel : maxime.prevost@uOttawa.ca

Maxime Prévost

Biographie

Approches méthodologiques

  • Mythocritique
  • Sociocritique et analyse du discours social
  • Épistémocritique

 

Recherches en cours

Le Canada de Jules Verne : savoirs, représentations, imaginaire social

 

Principales publications

Monographies :

L’Aventure extérieure. Alexandre Dumas mythographe et mythologue, Paris, Honoré Champion, «Romantisme et modernité», 2018, 284 p.  

Rictus romantiques. Politiques du rire chez Victor Hugo, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. «Socius», 2002 (prix du meilleur livre de l’APFUCC, 2004).

 

Collectifs :

François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost (éd.), Les Téléséries. L’historicité des communautés imaginaires, Québec, Nota Bene, «Études culturelles», 2016, 254 p.

  1. François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost,  «Préface : L’historicité des communautés imaginaires», p. 7-30.
  2. Maxime Prévost, «Les Communautés d’après l’Histoire : The Walking Dead», p. 219-240.
  3. François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost,  «Postface : Hommage aux téléséries de notre enfance, ou apprendre à décoder la vie adulte dans les années 1970 et 1980», p. 241-245.

François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost (éd.), Mythologies du superhéros. Histoire, physiologie, géographie, intermédialités, Liège, Presses Universitaires de Liège, «ACME», 2014, 256 p.

  1. François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost,  «Introduction : L’Essence mythologique du superhéros», p. 5-23.
  2. Maxime Prévost, «Mais où sont les superhéros d’antan? Porthos, Obélix et la puissance rétrospective», p. 47-67.

François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost (éd.), L’Invention de la rock star. Les Rolling Stones dans l’imaginaire social, Québec, Presses de l’Université Laval, «Quand la philosophie fait pop!», 2014, 300 p.

  1. François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost, «Introduction : L’Institution imaginaire de la rock star», p. 1-44.
  2. Maxime Prévost, «Un état du discours asocial? Ian Rankin, John Rebus et l’alibi de Let It Bleed», p. 275-300.

Yannick Portebois et Maxime Prévost (éd.), Voyages dans le Grand Larousse, Toronto, Centre d’étude du XIXe siècle Joseph Sablé, «À la recherche du XIXe siècle», 2005, 90 p.

Maxime Prévost et Yan Hamel (éd.), Victor Hugo 2003-1802 : images et transfigurations, Montréal, Fides, 2003, 185 p.

  1. Maxime Prévost, «Les Mystères de Jersey. Représentations de Victor Hugo en spirite», p. 29-41.

 

Direction de numéros spéciaux de revues :

François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost (dir.), Espionnage, complots, secrets d’État : l’imaginaire de la terreur, Études littéraires (Québec), vol. XLVI, no 3 (Automne 2015).

  1. François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost, «Présentation : l’imaginaire de la terreur», p. 7-14.
  2. Maxime Prévost, «L’Institution du terrorisme planétaire, de Jules Verne à Ian Fleming: Face au drapeau lu à la lumière de Thunderball», p. 31-45.

Rainier Grutman et Maxime Prévost (dir.), Hergé reporter. Tintin en contexte, Études françaises (Montréal), vol. 46, no 2 (2010).

  1. Rainier Grutman et Maxime Prévost, «Présentation», p. 5-10.
  2. Maxime Prévost, «La Rédemption par les ovnis : lectures croisées de Vol 714 pour Sydney et de la revue Planète», p. 101-117.

Guillaume Pinson et Maxime Prévost (dir.), Penser la littérature par la presse, Études littéraires (Québec), vol. XL, no 3 (automne 2009).

Maxime Prévost (dir.), Littérature et paranormal, @nalyses, vol. III, no 3, automne 2008 (http://www.revue-analyses.org/sommaire.php?id=1239).

Pascal Brissette et Maxime Prévost (dir.), Les Imaginaires de l’Écriture. Personnages et scénarios de la vie littéraire, Les Cahiers du xixe siècle, no1, Québec, Nota Bene, 2006, 242 p.

  1. Pascal Brissette et Maxime Prévost, «Imaginer l’écriture, écrire l’imaginaire», p. 11-16.
  2. Maxime Prévost, «Les Savants et les sachants. L’engagement scientifique chez Balzac et Dumas», p. 97-113.

Pascal Brissette, Paul Choinière et Guillaume Pinson et Maxime Prévost (dir.),  Écritures hors foyer, Actes du Ve colloque des jeunes chercheurs en sociocritique et en analyse du discours et du colloque «Écritures hors foyer, Comment penser la littérature actuelle?», Montréal, Discours social/Social Discourse, nouvelle série, VII (2002), 222 p.

  a. Maxime Prévost, «Tom Wolfe et le réalisme libéral», p. 211-222.

Mawy Bouchard, Isabelle Daunais, Anne-Marie Fortier et Maxime Prévost (éd.), Mélanges à la mémoire de Jean-Claude Morisot, Montréal, Littératures, nos 21-22 (2000), 337 p.

 a. Maxime Prévost, «Hugo, Shelley et le ‘texte à bascule’. Notes sur la parodie romantique», p. 193- 211.

 

Autres articles, chapitres d’ouvrages collectifs et essais :

Maxime Prévost et Jean-Simon Demers,  «Lire Le Temps avec Phileas Fogg»,  Médias 19 [En ligne], Hybridations entre presse et littérature, Publications, Guillaume Pinson et Marie-Ève Thérenty (dir.), Les Journalistes : identités et modernités, mis à jour le : 11/04/2017 (http://www.medias19.org/index.php?id=22763).

«L’Invention de l’échec héroïque. Lectures croisées de Vingt Ans après et de Lord Jim, Cahiers Alexandre Dumas (Paris), no 41 (2014), p. 119-129. 

«Alexandre Dumas et la résurrection matérialiste. Lecture du Comte de Monte-Cristo en mythe laïque», dans Jean-Jacques Hamm et Patrick Thériault (dir.), Composer avec la mort de Dieu. Littérature et athéisme au XIXe siècle, Québec, Presses de l’Université Laval, 2014, p. 61-81. 

«Du théâtre au roman : Dumas spectateur et lecteur de Mauprat (G. Sand)», dans Julie Anselmini (dir.), Alexandre Dumas critique, Pulim, «Médiatextes», 2013, p. 107-120.

«Arsène Lupin hors jeu. Maurice Leblanc et le ‘complexe de Holmes’», Études littéraires (Québec), vol. xliv, no 1 (hiver 2013), p. 41-54.

 «Le Journalisme comme voie d’issue au lupanar social. Notes sur le Beauchamp du Comte de Monte-Cristo», Médias 19 [En ligne], Publications, Guillaume Pinson (dir.), Presse, prostitution, bas-fonds (1830-1930), Chroniques et littératures de la prostitution, mis à jour le : 09/06/2013 (http://www.medias19.org/index.php?id=13397).

«La Dixneuviémité au xxie siècle : adhésion et dissidence aux thèses du xixe Siècle à travers les âges de Philippe Muray» (débat avec François-Emmanuël Boucher), Études littéraires (Québec), vol. xliii, no 2 (2012), p. 183-195.

«Rir de verdade : Le Théâtre en liberté e a liberação do riso hugoano», Junia Barreto (éd.), Victor Hugo, Disseminações , Vinhedo, SP, Editora Horizonte, 2012, p. 199-209 (texte traduit du français au portugais par Olivier Chopart).

«Conan Doyle et l’aventure de la mort fictive», L’Inconvénient (Montréal), no 47 (novembre 2011), p. 39-49.

«Le Rire comme volonté et comme représentation. Hugo, L’Homme qui rit et le ‘lecteur pensif’», Études françaises (Montréal), vol. 47, no 2 (2011), p. 71-82.

«Alexandre Dumas : de l’épître messianique à la causerie familière»,Médias 19, Dossier no 1 : La Lettre et la presse. Poétique de l’intime et culture médiatique, été 2011.

«Sebald dans le paysage», Contre jour (Montréal), no 21 (été 2010), p. 65-68.

«Enseigner Alexandre Dumas?», Synergies Canada, no 1 (2009) (http://synergies.lib.uoguelph.ca/article/view/969/1533).

«L’Aventure extérieure», L’Inconvénient (Montréal), no 37 (mai 2009), p. 35- 48.

«Luis Buñuel, de la représentation du rêve à la pratique de la rêverie», dans R. Grutman et C. Milat (dir.), Lecture, rêve, hypertexte. Liber amicorum Christian Vandendorpe, Ottawa, Les Éditions David, «Voix savantes», 2009, p. 167-180.

«Maupassant, juste après Charcot», Texte. Revue de critique et de théorie littéraire (Toronto), no 43-44 (2008), p. 147-165.

«Lire, croire, pouvoir : savoir et paranormal dans Les Mémoires d’un médecin d’Alexandre Dumas», Études francophones, XXIII, 1-2 (printemps-automne 2008), p. 82-95.

«Nommer le Moyen Âge : présence de Wolfram von Eschenbach dans le Tannhäuser de Wagner», dans Yvan G. Lepage et Christian Milat (dir.), Por s’onor croistre. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Kunstmann, Ottawa, Éditions David, «Voix savantes», 2008, p. 409-418.

«L’Histoire de la fin», L’Inconvénient (Montréal), nº 32 (février 2008), p. 57-66.

«La Sagesse romantique de Giacomo Leopardi», Contre jour(Montréal), nº 12 (printemps 2007), p. 135-140.

«Les Transfigurations d’Athos», L’Inconvénient (Montréal), nº 28 (février 2007), p. 27-36.

«Le Crime (culturel) parfait. Présence de Thomas De Quincey et d’Arthur Conan Doyle dans Trou de mémoire d’Hubert Aquin». @nalyses,Collectifs, Filiations intellectuelles. 2007-09-11 (http://www.revue-analyses.org/document.php?id=785).

«L’Art de l’omission. Pour une actualisation de Robert Louis Stevenson», Les Cahiers du XIXe siècle (Nota Bene, Québec), II (2007), p. 175-182.

«Écrire la voyance. Présence de Dante Alighieri dans Les Proscritsd’Honoré de Balzac», Études littéraires (Québec), XXXVII, 2 (2006), p. 87-98.

«De réaménager sa volonté», L’Inconvénient, nº 25 (mai 2006), p. 67-77.

«La Signature de l’homme d’honneur. Considérations sur Conan Doyle et Pierre Bourdieu», @nalyses, Héroïsme et littérature, Collectifs, Écrivains héroïques du long XIXe siècle. 2006-03-07 (http://www.revue-analyses.org/document.php?id=38).

«L’Expérimentation spirite de deux pères : Victor Hugo et Arthur Conan Doyle», Frontières, vol. 18, nº 1 (automne 2005), p. 27-32.

«Les Savants et les sachants. L’engagement scientifique chez Balzac et Dumas», Les Cahiers du XIXe siècle, nº 1 (2006), p. 97-113.

«Imaginer l’écriture, écrire l’imaginaire» (en collaboration avec Pascal Brissette), Les Cahiers du XIXe siècle, nº 1 (2006), p. 11-16.

«Présence de Lord Byron dans Prochain Épisode d’Hubert Aquin», Voix et images (Montréal), nº 88 (automne 2004), p. 107-118.

«Le Républicanisme lycanthrope de Pétrus Borel», dans Marie-Andrée Beaudet, Luc Bonenfant et Isabelle Daunais (éd.), Les Oubliés du romantisme, Montréal, Nota Bene, coll. «Convergences», 2004, p. 137-151.

«Les Mystères de Jersey. Représentations de Victor Hugo en spirite», dans Yan Hamel et Maxime Prévost (éd.), Victor Hugo 2003-1802 :images et transfigurations, Montréal, Fides, 2003, p. 29-41.

«‘Mesmer a vaincu Brutus.’ Alexandre Dumas’ Authorial Stance on Occult Sciences», Romance Notes ( Chapel Hill, North Carolina), Vol. XLII, 2 (Winter 2002), p. 205-213.

«Tom Wolfe et le réalisme libéral», Discours social/Social Discourse, nouvelle série (Montréal), VII (2002), p. 211-222.

«La Symphonie politique. Notes sur le Beethoven de Victor Hugo»,Nineteenth-Century French Studies (Lincoln, Nebraska), Vol. XXX, No.1-2 (Fall-Winter 2001-2002), p. 68-80.

«Hugo, Shelley et le ‘texte à bascule’. Notes sur la parodie romantique», dans Mawy Bouchard, Isabelle Daunais, Anne-Marie Fortier et Maxime Prévost (éd.), Mélanges à la mémoire de Jean-Claude Morisot, Littératures (Montréal), nº 21-22 (2000), p. 193- 211.

«Pénombre historique (Ann Radcliffe) et noirceur sociale (Eugène Sue, Paul Féval). Le mystère des Mystères», Discours social/Social Discourse, nouvelle série (Montréal), III (2001), p. 11-30.

«Le Cadavre de Schopenhauer dans le cercueil d’Edgar Poe. Notes sur Auprès d’un mort de Guy de Maupassant», Neophilologus (Amsterdam), vol. LXXXIV, nº 3 (juillet 2000), p. 371-383.

«Victor Hugo, L’Homme qui rit et l’orateur maudit», dans Jean-Jacques Lefrère, Michel Pierssens et Jean-Didier Wagneur, éd., Les Ratés de la littérature (actes du Deuxième colloque des Invalides), Tusson (Charente), Éditions du Lérot, 1999, p. 175-189.

«Portrait de la femme auteur en cantatrice. George Sand et Marceline Desbordes-Valmore», dans Chantal Bertrand-Jennings, éd.,Masculin/féminin. Le xixe siècle à l’épreuve du genre, Toronto, Centre d’études du xixe siècle Joseph Sablé, «À la recherche du xixe siècle», 1999, p. 121-135.

«Le Christ qui rit : la ‘Blague’ du messianisme pictural dans Manette Salomon des frères Goncourt», Littératures (Montréal), no 19 (1999), p. 41-52.

«Acte de parole, acte d’écriture. Céline, le mot écrit et l’imputabilité dans la trilogie allemande», Studi Francesi (Turin), no 122 (mai-août 1997), p. 283-292.

«La Promenade, emblème de la convivialité humaniste : Jacques Tahureau et Étienne Pasquier», Littératures (Montréal), no 16 (1997), p. 7-18.

 

Champs d'intérêt

  • Littérature du XIXe siècle
  • Roman populaire
  • Littérature et savoirs (notamment littérature et sciences occultes)
  • Impact social des représentations
  • Mythologies modernes
Haut de page