Le verset dans la poésie moderne d’expression française : ouverture

CRSH

Chercheur : Nelson Charest

Depuis le romantisme et surtout la fin du XIXe siècle, la poésie française a connu de profondes transformations, notamment au niveau de ses formes : perte du « haut » langage au profit d’une langue plus populaire, apparition de la prose poétique, du poème en prose, du vers libre, et abandon de la prosodie classique et de la rhétorique qui réglait ses usages. Si ces changements, survenus pour la plupart dans les dernières années du XIXe siècle, sont amplement documentés et si des œuvres comme celles de Rimbaud, Lautréamont et Mallarmé ont reçu leur tribus d’innovation tant de la part des critiques que des poètes eux-mêmes, on ne peut en dire autant d’une autre profonde transformation qui advient dans la poésie française quelques années plus tard, au début du vingtième siècle, avec l’apparition du verset poétique.

Par ailleurs, il appert que la poésie d’expression française du XXe siècle demeure un territoire encore mal défini, marqué par des œuvres singulières fortes qui résistent aux groupements, mouvements ou courants. À part le surréalisme, qui regroupe les innovations poétiques de l’entre-deux guerres, avec des noms aussi reconnus que Breton, Éluard, Aragon ou Artaud, les autres grandes œuvres poétiques du siècle se veulent des entreprises originales qui cherchent à se distinguer plutôt qu’à se regrouper sous des chapiteaux communs. Or le verset demeure une forme encore mal définie et qui permettrait, si elle était mieux reconnue, grâce à une étude à la fois herméneutique et poétique, de saisir dans un même continuum des œuvres qu’on considère généralement isolément mais qui ont toutes fortement marqué le XXe siècle. Ainsi verra-t-on, à quelques dix ans d’intervalle, la naissance d’œuvres comme celles de Claudel, Saint-John Perse et Segalen, suivies notamment par celles de Senghor et de Glissant, toutes composées en verset et selon des variantes qui imposent d’emblée un modèle que plusieurs à leur suite emprunteront, notamment dans la francophonie.

 

Haut de page