La vie céleste : L’Orchestre de l’Université d’Ottawa présente la Symphonie no 4 de Mahler avec le soprano Jordanne Erichsen

Publié le mercredi 22 mars 2017

Concert poster

Le vendredi 24 mars, l’Orchestre de l’Université d’Ottawa, sous la direction de David Currie, présentera son quatrième et dernier concert de la saison 2016-2017. Le programme du concert se distingue du fait qu’il ne comporte qu’une seule œuvre : la Symphonie no 4 de Gustav Mahler. À elle seule, cette œuvre transportera les auditeurs pendant une heure à travers la vie, la mort et l’au-delà.

La symphonie s’est inspirée d’une seule chanson, Das himmlische Leben (la vie céleste), qui évoque la représentation qu’un enfant peut se faire du paradis. On entend ce lied dans son intégralité au quatrième mouvement, interprété par la soliste. Le soprano Jordanne Erichsen, lauréate du concours pour solistes de l’Université d’Ottawa édition 2015, se joint à l’orchestre dans ce solo d’une beauté envoûtante. Elle est ravie d’être partie prenante de la trame complexe tissée par Mahler, chantant tantôt des lignes mélodiques passionnées dans un passage, tantôt des berceuses apaisantes dans un autre. Selon Jordanne « Mahler est passé maître dans l’évocation de la gaieté, de l’intensité et de la sérénité dans ses thèmes et il crée une histoire fascinante dans sa quatrième symphonie. C’est infiniment agréable de participer à cette histoire! »

Dans le deuxième mouvement, Trevor Wilson, étudiant en quatrième année du programme du baccalauréat en musique (interprétation), exécutera le principal solo de violon. Ce dernier représente un personnage diabolique des contes populaires qui attire les humbles vers leur mort en jouant du violon. Mahler a donné vie à ce personnage dans le solo en utilisant la scordatura pour accorder le violon : ainsi, le violoniste accorde son instrument un ton plus haut que d’habitude (la-mi-si-fa dièse, au lieu de sol-ré-la-mi). Cet accordage différent donne à l’instrument un son aigu et brillant qui fait contraste de façon grotesque avec les autres instruments à cordes et l’orchestre. Le soliste a souvent à ses côtés un autre violon déjà accordé de cette façon.

On peut acheter des billets en ligne par l’entremise d’Eventbrite (16,95 $; 5,65 $ pour les étudiants) ou à l’entrée (20 $; 10 $ pour les étudiants).

-Christina Deaville (Traduction : Dominique Lapointe)

Haut de page