Métis Digital Archive

La chaire de la recherche sur les Métis contribue au développement d'une capacité de recherche métisse unique à l'Université d'Ottawa par l'enseignement, la recherche, la sensibilisation communautaire et l'engagement académique. Il existe d'importantes lacunes de connaissances sur l'histoire des Métis dans l'est du Canada, en particulier sur  l'histoire des Métis de l'Ontario. Par conséquent, au sein du programme Metis Family and Community Research existent plusieurs projets de recherche distincts mais interdépendants qui cherchent à comprendre les réalités historiques de familles métisses comme base de la société et de la culture métisse. Avec Dr. Nicole St-Onge du Département de l’histoire, elle a poursuivi des projets de recherche, et ils sont tous unis méthodologiquement par une approche digitale des sciences humaines.

Jusqu'à présent, le laboratoire Metis Family and Community Research a embauché plus de quarante étudiants diplômés et a amassé plus de 10.000 images numériques (photographies prises des sources documentaires dans les archives publiques) à partir d'une série de dépôts d'archives, ce qui représente la plus grande collection sacramentelle (baptême , mariage, décès) des documents de missions romaines catholiques établies entre Michilimakinac (dans la région des Grands lacs, qui englobaient pour un temps des traites des fourrures des villages sur les rives nord et sud de ces lacs) et Fort Edmonton (Edmonton contemporaine, Alberta) près de la division continentale du Nord-américain  à la fin du XVIIIe et tout au long des XIXe siècles. En outre, les dossiers de Sault Ste. Marie (après qu’ils se sont divisés de Michillimakinac), Wikwemikong, Garden River, Lafontaine, Sainte-Croix, et les missions de l'île Manitoulin, ainsi que la mission de Sainte-Anne à Penetanguishene et Détroit et de la mission à l'île de Drummond, ont maintenant été obtenus et sont actuellement les bases de données à inclure dans le projet de base de données d'archive numérique (DADproject).

De 2014 à 2017, le projet DAD a été financé par les Métis et les Indiens non-inscrits de la Direction des relations  branche des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AINC) avec l'intention de créer et de maintenir une archive numérique ciblée, contextualisée, et intégrée. Au cours de la dernière décennie, les chercheurs ont mené une recherche financée publiquement sur les Métis dans une ordre historique afin de déterminer la nature de la société métisse et sa communauté  afin de mieux comprendre la nation métisse contemporaine. Un des sous-produits de cette recherche a été la création de bases de données de documents archivés transcrits.  Les documents originaux pris dans les bases de données sont logés dans une variété d'archives canadiennes et américaines,  et pour ceux qui ne sont pas formés dans la recherche d’archives ou qui sont incapables de se rendre à ces lieux ont de la difficulté à les accéder.  Par conséquent, le projet DAD rend disponibles les données transcrites primitives liées à la société métisse en créant une plate-forme qui est efficacement consultable, et, surtout, lisibles pour les non-spécialistes. Le président, ainsi que Dr Michael Evans (UBC-Okanagan), Dr Chris Andersen (UAlberta), et Dr Nicole St-Onge (uOttawa), ont créé le projet DAD et ont travaillé avec le développeur de web Dr. Ramon Lawrence (UBC -Okanagan) pour construire une plate-forme web qui intègre ces bases de données dans une archive numérique, réunissant un certain nombre de bases de données et de contenu historiques. L'objectif est d’assurer que ces bases de données à contenu historique soient publiquement accessibles à toute personne poursuivant des projets liés à des recherches de polices,  juridiques, généalogiques, religieuses ou académiques.

Haut de page