Boussad BERRICHI

Carte électronique

Biographie

Boussad BERRICHI,

Docteur ès Lettres de l’Université Paris 10, Programme de mobilité d’études doctorales à l’Université Laval et titulaire d’une maîtrise de l’Université Paris 8. Sa thèse de doctorat aborde les questions : langue-littérature et autochtonie, traduction et adaptation, humanités et postcolonialité, oralité et communication, guerre et conflit.

Chercheur invité de la Fondation Kastler de l'Académie des sciences (France). Polyglotte (multilingual), auteur de plusieurs livres et a collaboré à des revues universitaires et ouvrages collectifs avec des articles et contributions pluridisciplinaires (littérature, communication, cinéma, études culturelle et postcoloniale). Ses intérêts de recherches, à la lumière des études trans-inter-culturelles et postcoloniales, portent sur : littérature et cosmogonie autochtones (Amérique du nord, Afrique du nord, Asie (Chine)), langue-traduction, théories littéraires et comparées, spiritualité et faits religieux. Aussi, il a participé à de nombreux colloques et congrès internationaux (Canada, USA, France, Espagne, Hongrie, Algérie, Maroc, Tunisie, Chine). Évaluateur de certains manuscrits et articles pour des éditeurs et revues avec comité de lecture dont: Cahiers du GRELCEF (Université Western Ontario); Canadian Scholars’ Press Inc .& Women’s Press (Toronto); revue Alternatives francophones (Université de l’Alberta); revue @nalyse (Université d’Ottawa); Série monographique en sciences humaines, (Université Laurentienne, Sudbury).

Il a aussi traduit plusieurs documents dont : Déclaration des Nations unies sur les Droits des Peuples Autochtones / Taseghrut Ighlanen Iduklen ghef Izerfan n igherfan Iserwan et Manifeste de Gérone sur les Droits linguistiques / Ameskan n Gérone ghef Izerfan n Tmeslayin.

B. Berrichi est détenteur de la Médaille d’Or du Grand Prix URTI 2000 (Université radiophonique et télévisuelle internationale) pour son émission sur l’art rupestre autochtone-amazigh (berbère) du Tassili-N’Ajjer plus grand musée du monde à ciel ouvert. En 2012 à Ottawa, la Fondation canadienne Tiregwa lui a décerné un prix de reconnaissance pour ses recherches et publications.

 

Survol des publications
 

Livres rédigés

  • Mouloud Mammeri Amusnaw. Préface : « Entretien de Pierre Bourdieu avec Boussad Berrichi ». Paris: éditions Séguier, 2009, 108 p.
  • Assia Djebar. Une femme, une œuvre, des langues. Préface de Mildred Mortimer (Univ. Colorado, U.S.A). Paris: éditions Séguier, 2009, 124 p.


Ouvrages et numéros de revues dirigés

  • Mouloud Feraoun : Lectures postcoloniales et trans-inter-culturelles. Revue Dalhousie French Studies, Université Dalhousie (Nouvelle-Écosse, Canada), n.100, 2012-14, 148 p. Ce collectif de DFS rassemble des contributions, à la lumière des études postcoloniale et culturelle, de dix universitaires-chercheurs de différents pays (Canada, France, Algérie, Maroc, Tunisie, USA).
  • Tamazgha - Afrique du nord - au féminin. Préface de Hédi Bouraoui (Univ. York, Toronto). Paris: éditions Séguier, coll. « Littérature et Sciences sociales-humaines », 2010, 338 p. Collectif réunissant les travaux de dix-huit universitaires de plusieurs pays (Canada, France, Algérie, Allemagne, Maroc, Nouvelle Calédonie, Tunisie).
  • Mouloud Mammeri, écrits et paroles. 2 tomes. Textes réunis, transcrits et annotés par B. Berrichi [en langues kabyle (tamazight), français, anglais, allemand], Alger: éditions CNRPAH (Centre national de la recherche préhistorique, anthropologique et historique), 1ère édition juin 2008, réédition juin 2010, t.1: 311 p; t.2: 278 p.


Chapitres de livre

  • « Études comparées et perspectives autochtones au Canada / Comparative Studies and Indigenous Perspectives in Canada », issu du Congrès des sciences – Congrès of the Humanities and Social Sciences, Annual Meeting of the Canadian Comparative Literature Association (CCLA), Ryerson University (Toronto), 28-30 mai 2017, à paraître dans les Actes du Colloque en 2018/2019 aux Presses de l’Université de l’Alberta.
  • « Autochtones du nord de l’Afrique et de l’Amérique dans Ainsi parle la Tour CN et Paris berbère de Hédi Bouraoui,», à paraître en 2018 dans la revue Littérature Action. Paris, éditions Marsa.
  • « Renaissance-Resurgence of Autochthony / Indigenous People », chapitre extrait de ma thèse de Ph.D, transl. from French by Rachid Dahmani, dans la revue The Amazigh Voice. Bedmonster (New Jersey, USA), Vol. 21, Issue 2, Fall 2017 / Winter 2018 : 7-12.
  • « Le fantastique canadien actuel », Departmento de Filologia Moderna, Universidad de Castilla La Mancha (Ciudad Real), Revue Çédille, sous la direction de Ester Bautista Naranjo, Université de Laguna (APFUE), Espagne, 2016, p. 100-110. [ https://cedille.webs.ull.es/M6/05berrichi.pdf]
  • « La déconstruction de l’idéologie intégriste islamiste dans les littératures. Lectures postcoloniale et transversale de Paris berbère d’Hédi Bouraoui et La Traversée de Mouloud Mammeri », in Le fait religieux dans les écritures et expressions francophones, collectif des Cahiers GRELCEF, sous la direction de Laté Lawson-Hellu et Fida Dakroub, Université Western Ontario, n. 8, 2016: 159-179. [http://www.uwo.ca/french/grelcef/2016/cgrelcef_08_text10_berrichi.pdf]
  • « Migration des langues et des cultures Amérindiennes et Amazighes dans les littératures », dans Pluri-Culture et Écrits migratoires/ Pluri-Culture and Migrant Writings, sous la direction de Elizabeth Sabiston et Robert Drummond. Sudbury: Université Laurentienne, Série Monographique en Sciences Humaines 17, 2014: 109-126.
  • « Émergence d’une nouvelle littérature en Afrique du nord », dans Trajectoires et dérives de la littérature-monde. Poétiques de la relation et du divers dans les espaces francophones, sous la direction de Cécilia Francis et Robert Viau. Amsterdam – New York : éditions Rodopi, coll. Francopolyphonies, 2013: 255-272.
  • « Esquisse d’une étude postcoloniale sur la réception d’une œuvre », dans revue ACB. Paris, éditions Méditerranée-ACB, 2012: 8-19.
  • « Yin et Yang ou la traduction à la lumière de la cosmogonie chinoise », en collaboration avec X. Meng, dans Atelier de traduction. Roumanie : éditions de l’Université Suceava, n. 12, 2009: 209-233.
  • « Nedjma de Kateb Yacine à la lumière de l’ogresse amazighe. Pour une lecture postcoloniale », dans Ogres et sorcières. Mythologies et réécritures. Roumanie : éditions de l’Université Suceava, 2008: 59-71.
  • « Du roman au film: étude comparée », dans L’Afrique, le sens. Représentations, configurations, défigurations. Semiotica africana. Sous la direction de Michel Costantini. Paris : éditions L’Harmattan, 2007: 171-198.
  • « Rétrospective des travaux (écrits et traductions) sur le poète Si Mohand – et autres poèmes inédits », dans Études et Documents Berbères, sous la direction Ouahmi Ould-Braham. Paris : Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord, (2007): 43-56.
  • « Les stèles libyques du Djurdjura découvertes par Boulifa », dans Abc Amazigh, sous la direction de Smail Medjber. Paris: L’Harmattan, (2007): 50-52.
  • « La traduction dans l’œuvre romanesque de Mouloud Mammeri », dans Atelier de traduction. Roumanie : édition de l’Université Suceava, n.5-6, 2006: 125-146.
Haut de page