Sean M. Kelly

HBaccalauréat spécialisé, 2004
Avocat

Lorsque j’y repense, je dirais que l’étude du latin a vraiment améliorée mon écriture en la raffinant et approfondissant ma compréhension de la syntaxe et de la grammaire, autant en français qu’en anglais.

Le programme m’a aussi inculqué un sens de la discipline et de la persévérance sans lesquelles l’apprentissage d’une langue, qu’elle soit toujours parlée de nos jours ou non, aurait été impossible.    

Pour terminer, et à ma grande surprise, j’ai constaté que la connaissance du latin représente un certain cachet, une certaine forme de curiosité de la part des gens avec lesquels je faisais des entrevues d’embauche et qui me permet d’expliquer comment l’apprentissage de cette langue m’a permis de me doter d’un ensemble de compétences et d’habitudes de travail qui sont présentes dans des sphères d’application beaucoup plus larges que l’on pourrait soupçonner.

Haut de page