6 février 2019 – Conférence donnée par Valérie Lapointe-Gagnon (Université de l'Alberta)

Quels remèdes au mal canadien ? Tensions à la commission Laurendeau-Dunton autour des enjeux constitutionnels

Conférence donnée par Valérie Lapointe-Gagnon (Université de l'Alberta)
Avec la présence de Xavier Gélinas, conservateur, histoire politique
Musée canadien de l'histoire qui agira à titre de commentateur.

En 1965, paraît le rapport préliminaire de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (mieux connue sous le nom de commission Laurendeau-Dunton). Le constat tombe et il a l'effet d'une bombe : le Canada traverserait l'une des pires crises de son histoire et cette crise trouverait sa source dans le Québec. Traduisant la vive inquiétude dans les milieux intellectuels et politiques quant à l'avenir du pays, le rapport préliminaire s'inscrit dans un contexte particulier où se multiplient les discussions sur la Constitution, sur le fédéralisme et sur les relations entre le Québec et le Canada. Cette présentation s'intéresse au climat intellectuel de cette époque et aux multiples possibilités explorées pour panser le Canada en crise. D'un statut spécial pour le Québec, en passant par la séparation ou la réécriture d'une nouvelle constitution, toutes les options étaient alors sur la table. D'origines et d'horizons divers, les commissaires de Laurendeau-Dunton ont été divisés quant aux remèdes pour guérir le mal. L'étude des tensions au sein de la Commission permet de mieux comprendre la complexité canadienne et l'abandon du biculturalisme.

Valérie Lapointe-Gagnon est professeure d'histoire à la Faculté Saint-Jean de l'Université de I'Alberta. Détentrice d'un doctorat en histoire de l'Université Laval, elle s'intéresse à l'histoire intellectuelle et politique du Québec et du Canada contemporains, à l'apport des intellectuelles à la société et aux questions constitutionnelles. Elle est l'auteure de Panser le Canada: une histoire intellectuelle de la commission Laurendeau-Dunton, publié aux Éditions du Boréal en 2018.

Vous pouvez consulter l'invitation (pdf, 253,78 Ko) .

Le mercredi 6 février 2019 de 17h30 à 19h00
Université d'Ottawa
Pavillon Morisset, CRCCF
65, rue Université, salle 040

Haut de page