Centre multiservices francophone de l’Ouest d’Ottawa

Constatant que plus de 21 000 francophones résident dans les quartiers à l’ouest de la ville d’Ottawa et que de nombreux services existent sans toutefois être centralisés, un regroupement de 29 organismes chapeautés par la Coopérative Ami Jeunesse (trois organismes sont identifiés comme porteurs du projet initial : la Coopérative Ami Jeunesse, le Centre communautaire Franc-Ouest et le regroupement du Centre Soleil d’Ottawa-Ouest) commande, en 2004, une étude de faisabilité sur la création d’un centre multiservice francophone dans l’Ouest d’Ottawa (Bisson, Dovonou et Gabikini, 2004). Cette étude, menée par la firme Ronald Bisson et associé.e.s. et financée par Patrimoine Canada, constitue la première étape menant à la construction du Centre multiservice francophone de l’Ouest. Le CMFO qui, à l’origine, avait pour mandat d’acquérir un bâtiment afin d’offrir sous un même toit divers services communautaires, s’est transformé en projet d’envergure. En effet, le projet final présenté à la Ville propose un véritable complexe qui comprendrait, en plus du centre communautaire, un centre de soins de longue durée et une coopérative d’habitations pour aînés. Il est même question d’un partenariat avec la Cité collégiale dans le but d’offrir des formations en français dans les locaux du CMFO. Ce complexe cherche donc à « répondre aux besoins de la communauté francophone pour de nombreuses années » (Ronald Bisson et Associé.e.s, 2010).

Le projet est controversé. Certains résidents du quartier et des élus dénoncent l’absence de consultation publique sur le sujet et le caractère unilingue du projet (Ambroziak, 2010 ; Rogers, 2010). Il existe également un clivage au sein de la population et des élus afin de déterminer quel sera le palier de gouvernement qui devra assumer le financement du projet et à quelle hauteur.

Après des démarches qui ont duré une douzaine d’années, le CMFO ouvrira officiellement ses portes à l’automne 2013. Les francophones de l’ouest de la ville pourront ainsi profiter des services offerts par des organismes communautaires tels qu’Ami Jeunesse, le Club Soleil et le Centre communautaire Franc-Ouest, qui ne possédaient pas de locaux permanents auparavant (Michaud, 2011). Il est également question de développer une myriade de services pour les francophones et les francophiles, dont un service de garde, une bibliothèque, une clinique dentaire, une pharmacie, etc. Le tout dernier projet proposé à la Ville inclut l’ouverture d’un centre de soins de longue durée et une coopérative d’habitations sur les terrains adjacents à l’école Grant.

Il y a un lien entre le projet du CMFO et celui de Franc-Ouest. En effet, certains concepts du projet initial de Franc-Ouest ont été repris lors de la conception du projet du CMFO.

 

NOM

POSITIONNEMENT (en faveur, contre, nuancé, neutre)

Alex Culen (conseiller)

En faveur et appuie publiquement.

Maria McRae (conseillère)

En faveur et appuie publiquement.

Rob Jellett (conseiller)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Steve Desroches (conseiller)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Rainer Bloess (conseiller)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Rick Chiarelli (conseiller)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Eli El-Chantiry (conseiller)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Bob Monette (conseiller)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Diane Deans (conseillère)

Adopte la résolution finale, pas de commentaire.

Gordon Hunter (conseiller)

Contre. Lors du vote final sur le CMFO, tous ont accepté le projet proposé avec la dissidence des conseillers Hunter et Thompson.

Doug Thompson (conseiller)

Contre. Lors du vote final sur le CMFO, tous ont accepté le projet proposé avec la dissidence des conseillers Hunter et Thompson.

Larry O’Brien (conseiller)

Contre. Les médias francophones affirment qu’il n’appuie pas le projet.

Peter Hume (conseiller)

Contre. Selon lui, la Ville doit réparer et améliorer les infrastructures récréatives existantes avant d’entreprendre un projet de 8 millions de dollars.

Gerardus J. Hagenaars (conseiller)

Contre. Préoccupé par le fait que les services sont offerts exclusivement en français et par l’absence de consultation publique sur le projet.

Terry Kilrea (conseiller)

Contre. Préoccupé par le fait que les services sont offerts exclusivement en français et que le Centre exclut les autres communautés qui, elles aussi, ont bien besoin d’un centre multiservice.

Stephen Wollcombe (membre non élu, Comité consultatif sur les services en français)

En faveur. Affirme que le Centre contribuerait à l’avancement des droits fondamentaux des Canadiens.

Louis-Gabriel Bordeleau (membre non élu, Comité consultatif sur les services en français)

En faveur. Demande que le comité appuie le CMFO dans sa demande d’achat de l’école Grant.

 

Sources

Ambroziak, Phil (2010). « Committee Approves Sale of Former Grant School Site to CMFO », Ottawa West EMC, 26 août, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/ uploads/2012/11/2010EMCAug26.pdf] (4 février 2014).

Bisson, Ronald, Christine Dovonou et Jean-Denis Gabikini (2004). Étude de faisabilité pour l’établissement d’un centre multiservices francophone dans l’Ouest de la Ville d’Ottawa, rapport final, Ottawa, 1er novembre, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/2013/01/%C3%89tude-de-faisabilit%C3%A9-rapport-final1.pdf] (4 février 2014).

CTV Ottawa (2010). « Francophone Group Wants $1.9M Break for Community Centre », 16 août, [En ligne], [http://ottawa.ctvnews.ca/francophone-group-wants-1-9m-break-for-community-centre-1.542766] (4 février 2014).

Dufault, François Pierre (2010). « Une décision historique », Le Droit, 25 août, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/2012/11/25-août-2010.pdf] (4 février 2014).

Elayoubi, Nelly (2005). « Francos Need West Center: Study », The Ottawa Sun, section News, 5 mars, p. 23, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/ 2012/11/2005 SunMarch5.pdf] (4 février 2014).

Michaud, Bryan (2011). « Quatre millions $ pour un centre francophone dans l’Ouest », L’Express Ottawa, section Vie communautaire, 28 juillet, [En ligne], [http://www.expressottawa.ca/Communaute/2011-07-28/article-2681622/Quatre-millions-$-pour-un-centre-francophone-dans-louest/1#Scene_1] (4 février 2014).

The Ottawa Citizen (2005). « Recreation Facilities Need $280M Facelift: City Memo shows Francophone Centre has to Wait », The Ottawa Citizen, section City, 30 mars, p. B1, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/2012/11/2005CitizenMarch30.pdf] (4 février 2014).

Puddicombe, Derek (2005). « Franco-Ottawans Lobby City for Center », The Ottawa Sun, section News, 6 mai, p. 19, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/2012/11/2005SunMai6.pdf] (4 février 2014).

Rogers, Dave (2010). « Group Proposes Nursing Home for Francophones: West-Side Site of Former Grant Alternative School Targeted », The Ottawa Citizen, 11 août, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/2012/11/2010OttawaCitizenAug11.pdf] (4 février 2014).

Ronald Bisson et Associé.e.s. (2010). Plan d’affaires présenté à la Ville d’Ottawa : proposition d’achat du terrain site de l’ancienne école Grant, 2720, chemin Richmond, Ottawa complexe multiservices [sic] francophone de l’Ouest, version finale, Ottawa, 17 juin, [En ligne], [http://cmfo.ca/wp/wp-content/uploads/2013/01/CMFO-Plan-daffaires-Juin-2010.pdf] (4 février 2014).

Ville d’Ottawa. Comité consultatif sur les services en français (2007). Minutes 5, Ottawa, 1er novembre.

Haut de page