Charpentier, Fulgence (fonds, P358)

Dates extrêmes et collation

1897, [1920]-2001. - 3,25 m linéaires de documents textuels. - env. 100 doc. photographiques. - env. 50 doc. particuliers

Notice biographique

Charpentier, Fulgence. Fonctionnaire, diplomate et journaliste. Sainte-Anne de Prescott (Ontario), 19 juin 1897 - Ottawa (Ontario), 6 février 2001. Fils de Josaphat Charpentier, maître-charpentier; frère de Lucienne, Noël, Céline, Laurette, Madeleine, Gaston et Berthe. Marié à Florence Gagnon (décédée en 1932) à Montréal, le 3 septembre 1921; père de Claire, Georges (décédée en 1989), Pierre (décédée en 1989) et Louise. Marié à Louise Dionne (1906-1996) à Sainte-Luce-sur-Mer (Québec), le 2 avril 1934; père de Jean et de Jacques. Déménage avec ses parents à Montréal en 1900. Études au Collège de Terrebonne (Québec) et au Collège de Joliette (Québec) affilié à l'Université Laval, baccalauréat ès arts, 1917; études en droit à Osgoode Hall, 1919-1922. Remporte le second prix du concours littéraire organisé par Le Devoir en 1914. Pratique le journalisme à compter de 1913, Le Droit et Le Devoir. Dans le corps expéditionnaire du Canada, 1917-1918. Engagé au journal Le Droit par le père Charles Charlebois comme correspondant parlementaire à la Chambre des communes, il écrit également pour Le Canada, La Presse et Le Soleil, 1922-1926; Tribune de la presse parlementaire, vice président, 1924 et président, 1925. Ville d'Ottawa : commissaire chargé des finances au Bureau des commissaires, 1930-1934; échevin du quartier Saint-Georges, 1932-1935. Gouvernement du Canada : chef de cabinet de Fernand Rinfret, secrétaire d'État, et par la suite de C. H. Cahan, 1926-1930; aux Archives nationales, 1931-1932; greffier des Journaux français et chef des Débats et Procédures à la Chambre des communes, 1935-1939; censeur en chef de la presse et des communications, puis directeur de la censure en temps de guerre, 1939-1945; membre de la délégation canadienne à l'Assemblée générale des Nations Unies à Londres en 1946, à Paris de 1948 à 1952; délégué du Canada à la conférence générale de l'UNESCO à Paris, de 1948 à 1950 et à Montevideo en 1954; premier secrétaire chargé des relations avec les médias et conseiller culturel à l'ambassade du Canada à Paris, 1948-1953; chargé d'affaires à Montevideo en Uruguay, 1953-1956; à Rio de Janeiro au Brésil, 1956-1957; à Port-au-Prince en Haïti, 1957-1960; participe aux négociations de paix entre l'Égypte et Israël menées par Lester B. Pearson, ministre des Affaires extérieures, 1956; premier ambassadeur du Canada accrédité en Afrique francophone, Cameruon, Gabon, République centrafricaine, Tchad et Congo-Brazzaville, pays où il y ouvre des chancelleries, 1962-1965; chargé des relations avec la presse à l'Exposition universelle de Montréal, 1965-1967. Au journal Le Droit à partir de 1968 avec une chronique régulière, un éditorialhebdomadaire sur la politique internationale et de nombreuses collaborations spéciales dans la presse canadienne et étrangère; il signe son dernier éditorial le 18 février 1999. Parmi les décorations, distinctions et honneurs : King's Coronation Medal, 1937; Member of the Civil Division of the British Empire, 1943; premier bailli délégué du Canada, commandeur, membre du Conseil d'honneur de le Confrérie de la chaîne des Rôtisseurs, France, 1953-1990; Compagnon de l'Ordre du Canada, 1978; Chevalier de l'Ordre de la légion d'honneur, France, 1997; doctorat honoris causa, Université d'Ottawa, 1997; membre à vie de la Tribune de la presse parlementaire, 1997; membre de la Pléiade, Association internationale des parlementaires de langue française, 1997; Officier de l'Ordre du Canada, 1999. Publications autres : « Le Mirage américain : l'exode vers Détroit », essai sociologique, 1924; « La Famille Charpentier », essai généalogique, 1929; « Les Patriotes », drame en trois actes et un prologue, [ca 1937]; « Le Déserteur », pièce en un acte, 1938; «La Censure en temps de guerre », 1946. 

Sources : curriculum vitae; articles parus lors du décès de Fulgence Charpentier. 

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l'ensemble des activités personnelles et professionnelles de Fulgence Charpentier depuis 1920. Il comprend principalement de la correspondance avec les membres de sa famille; des agendas; des manuscrits de ses oeuvres dont plusieurs sont inédites (un roman, des contes et des pièces de théâtre); des manuscrits de chroniques radiophoniques sur la littérature française et sur le monde agricole diffusées à la société Radio-Canada; des coupures de presse de ses éditoriaux et de sa chronique hebdomadaire publiés au journal Le Droit; des manuscrits de textes des nombres communications données par Fulgence Charpentier; de la correspondance d'affaires à titre de censeur en chef de la presse et des communications, de directeur de la censure en temps de guerre et de diplomate; des certificats et de médailles; des photographies de Fulgence Charpentier. 

Notes complémentaires

  • Les cotes des docuemnts sur autres supports : doc. photographiques, Ph319; doc. particuliers, M218.
  • Acquis de Jacques Cahrpentier (fils de Fulgence Charpentier) le 18 juin 2002, par donation.
  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • 3 versements au 4 octobre 2002, aucun autre versement prévu.

Cette notice descriptive est en cours d'élaboration ou de révision.

Haut de page