Commission nationale des parents francophones (CNPF) (fonds, C169)

Dates extrêmes et collation

1979-2004. - 2,86 m linéaires de doc. textuels et autres documents. 

Histoire administrative

La Commission nationale des parents francophones (CNFP), fondée en 1979 lors d’un congrès annuel de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), est un organisme national francophone, qui regroupe des fédérations agissent au niveau provincial et territorial, et encouragent et soutiennent la vision et la mission de la Commission en luttant pour l’éducation en langue française en milieu minoritaire. La CNFP compte 11 fédérations qui fournissent des services en matière d’éducation francophone à des comités locaux de parents et qui favorisent l’épanouissement des familles francophones, acadiennes et métisses du Canada. Son mandat est de représenter les organismes membres, de les appuyer dans leur développement et de favoriser les échanges entre eux. L’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés de 1982, a modifié et amplifié le mandat de la Commission. Durant ses premières années d’existence, la CNPF a fonctionné avec l’aide technique et matériel d’une de ses composantes, le Québec dont le mouvement provincial était déjà bien structuré. Mais suite à des divergences d’intérêts, la délégation du Québec au sein de la CNPF s’est retirée en 1988. L’un des objectifs fondamentaux de la CNPF est d’obtenir l’application partout au Canada des garanties contenues dans l’articles 23, notamment par la sensibilisation des parents francophones dont les enfants ne fréquentent pas une école française. La CNPF travaille à obtenir des écoles de qualité gérées par des francophones dans toutes les régions. Elle représente également une force politique de premier plan par son engagement dans chaque province et territoire où elle est représentée par des comités ou des fédérations de parents. Affiliées à Commission nationale. À titre d’exemple de son action, en 2002, la CNPF s’est employée à défendre auprès du gouvernement fédéral deux dossiers d’importance : le développement des services à la petite enfance et la préparation d’un plan d’action sur les langues officielles. Ces comités se sont affairés à revendiquer, développer et assurer la gestion des structures préscolaires. Les comités locaux de ce secteur regroupent aujourd’hui plus de 374 garderies, 381 pré-maternelles et une cinquantaine de centres de ressources. La structure administrative de la CNPF, dont le siège social situé à Ottawa, est composée d’un conseil d’administration regroupant un représentant par organisme membre, d’un Bureau de direction formé par les titulaires de la présidence, de la vice-présidence, du secrétariat et de la trésorerie. Les membres du conseil d’administration forment trois comités permanents (gestion, programmation et développement stratégique). Source : site Web de CNPF; historique de la CNPF, liste des documents.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l’ensemble des activités de la CNPF, depuis sa mise sur pied en 1979. Il comprend principalement des statuts et règlements; de la correspondance; des documents de réunions et des documents afférents; des documents d’orientation; des documents de planification stratégique; des documents de politiques; des documents de gestion; des demandes de subventions; des documents financiers et des pièces justificatives; des listes de membres; des rapports d’activités et des dossiers de presse.

Notes complémentaires

  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • Description sommaire.
  • 1 versement au 11 septembre 2013; autres versements prévus.

Cette notice est en cours d'élaboration et de révision.

Haut de page