Coopérative de la Maison de la Francophonie d'Ottawa (CMFO) (fonds, C177)

Dates extrêmes et collation

1990-2018. – 0,61 m linéaires de doc. textuels et autres documents. 

Histoire administrative

Coopérative de la Maison de la Francophonie d’Ottawa (CMFO). Dans le cadre de la réorganisation de la grande région d’Ottawa, qui a mené à la fusion des anciennes villes ontariennes de la région de la capitale fédérale, des discussions se sont tenues à partir des années 1990 afin de conscientiser plusieurs groupes de francophones au sujet de la pénurie de services offerts en français dans cette région. Sous la direction de Jérôme Tremblay, alors président et/ou membre actif du Club Soleil de l’Ouest (club d’aînés), d’Ami-Jeunesse (œuvre caritative qui appuie les jeunes souvent nouvellement arrivés au pays) et du Centre culturel Franc-Ouest, un regroupement s’est formé et a imaginé la mise sur pied d’un centre communautaire (ou centre multiservices) francophone qui serait à la fois un lieu de rassemblement des francophones de la région Ouest d’Ottawa et qui logerait un ensemble de services, dont un centre de santé familial, un bureau de dentiste, un pharmacie, un centre d’employabilité et d’entreprenariat, une institution bancaire, une garderie, une librairie, une galerie d’art, un bistro, une variété de services communautaires offerts par des agences francophones locataires, des services culturels, des spectacles en français, des salles de rencontres polyvalentes, etc. Le souhait d’y annexer une résidence pour personnes âgées s’est ensuite ajouté. À partir de 2003, un consortium de partenaires communautaires s’est activé dans ce dossier ; une étude de faisabilité rendue publique en mars 2005 a démontré le poids de la population francophone dans le secteur géographique visé (où plus de 21 000 foyers parlent le français et plus de 76 000 personnes ont une connaissance du français) et a fait état d’une liste de besoins identifiés par et pour cette population. Une recherche a suivi pour trouver un site pour accueillir un tel centre, en collaboration avec la ville d’Ottawa et les instances gouvernementales provinciales et fédérales. Des campagnes d’appui et de financement ont été mises sur pied. Après de multiples interventions et négociation, les travaux de construction ont débuté et le centre souhaite ouvrir ses portes en septembre 2019.

Source : documentation fournie par Jean-Louis Schryburt, secrétaire au conseil d’administration.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l’ensemble des activités qui ont mené au financement et à la fondation de la Coopérative de la Maison de Francophonie d’Ottawa. Il comprend principalement des documents textuels, mais également des photographiques et audiovisuels : résumés de rencontres préliminaires, demandes et gestions d’octrois aux instances provinciales et fédérales, recherches sur le site choisi, implication du conseil scolaire anglophone propriétaire pour transfert à la ville d’Ottawa, discussions et collaboration entre la ville et la CMFO pour l’acquisition d’un site, études sur le site, sur le bâtiment, sur les travaux de rénovation, sur l’ajout d’édifices sur le terrain, composition du conseil d’administration et procès-verbaux de leurs rencontres, procès-verbaux et rapports annuels de l’assemblée générale, données sur les campagnes de financement, campagne d’appui (financier et moral), publicités pour valoriser le centre, ébauches de plans architecturaux, etc. Ces documents démontrent la progression du projet tout au long du processus et sont un témoignage éloquent de toutes les étapes et les efforts requis pour bâtir une coopérative de cette envergure.

Notes complémentaires

  • Acquis de Jean-Louis Schryburt le 6 février 2019, par donation.
  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • 1 versement au 20 mars 2019, autres versements prévus.

Cette notice descriptive est en cours d'élaboration ou de révision.

Haut de page