Réseau des traducteurs et traductrices en éducation (fonds, C157)

Dates extrêmes et collation

1985-2003. ‒ 1,96 m de doc. textuels. - 2 doc. photographiques. - 1 doc. Informatique.

Notes historiques

Le Réseau des traducteurs et traductrices en éducation (RTE), constitué en 1985, regroupe des professionnels qui travaillent en traduction, interprétation, révision, terminologie, édition, rédaction, communication, soit à leur compte ou pour divers employeurs, et qui s'intéressent à la terminologie de l'éducation au Canada. L'objectif premier du Réseau est d'harmoniser la terminologie de l'éducation en français et en anglais au Canada dans le respect de la diversité et de la complexité des systèmes éducatifs et de leur héritage linguistique. Ses membres, au nombre de 80, représentent une trentaine d'employeurs et de cabinets de traduction dans les cinq secteurs suivants : éducation élémentaire et secondaire; éducation postsecondaire; organismes gouvernementaux; associations professionnelles; traductrices et traducteurs indépendants. Le fonctionnement du réseau est axé sur la croissance professionnelle et personnelle, et vise les objectifs suivants : épurer, actualiser et uniformiser par la recherche le vocabulaire de l'éducation en français et en anglais; diffuser le résultat de ces recherches; favoriser le perfectionnement au moyen de colloques, d'ateliers et de conférences; stimuler la communication entre ses membres; appuyer la formation par des programmes de bourses et des séances d'information. Basé avant tout sur l'entraide professionnelle, le Réseau réunit ses membres chaque année, en avril, à l'Assemblée générale, et organise deux séries de réunions régionales par année, consacrées à des ateliers terminologiques qui permettent le partage des ressources documentaires et l'étude de difficultés pressantes de traduction. Ces réunions régionales, soutenues et appuyées par les employeurs, témoignent de leurs préoccupations pour la clarté, l'exactitude et la qualité des communications écrites. De plus, un colloque de deux jours est organisé tous les deux ans en octobre, afin d'y présenter des conférenciers spécialistes et des membres du Réseau. Reconnue par l'Association des traducteurs et interprètes de l'Ontario en 1993 pour son caractère innovateur, la présidente fondatrice du RTE, Liliane Vincent, s'est vu remettre le premier Prix d'excellence pour sa contribution au développement de la profession langagière. Toujours au fait des nouvelles technologies, le Réseau s'est mis à l'heure de la communication « cyberspatiale », et ses membres peuvent désormais communiquer avec d'autres collègues grâce à la liste de discussion Lnorte, qui leur permet d'échanger et de valider de l'information pertinente. Depuis 1999, une base de données terminologique est mise en lign,e à la disposition des membres. Source : site Web du Réseau des traducteurs et traductrices en éducation, instrument de recherche provisoire du fonds d'archives du Réseau des traducteurs et traductrices en éducation.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l'ensemble des activités du Réseau des traducteurs et traductrices en éducation depuis sa fondation en 1985. Il comprend principalement les documents de réunions; des documents financiers; des documents afférents; des listes de membres; des formulaires d'adhésion; des documents de politiques; des listes de comités; des bulletins terminologiques; des pièces justificatives; des rapports; des demandes de subventions; des contrats de recherche; de la correspondance; des listes d'ouvrages de référence.

Notes complémentaires

  • Acquis de Andrée Sirois (Vice-présidente et secrétaire par intérim) en 2010, par donation.
  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • Description sommaire.
  • 2 versements au 16 janvier 2016; autres versements prévus.

 

Haut de page

Haut de page