Œuvre des vocations de l'archidiocèse d'Ottawa, L' (fonds, C48)

c48
Avant-propos d'un texte [manuscrit dactylographié et annoté] intitulé « Manque-t-on de prêtres au diocèse d'Ottawa? », [par] l'œuvre diocésaine du recrutement sacerdotal, 1948, 28 p. [32 f.]. Université d'Ottawa, CRCCF, Fonds L'œuvre des vocations de l'archidiocèse d'Ottawa C48), C48/1/4.

Dates extrêmes et collation

1948-1951. - 0,02 m linéaire de doc. textuels.

Notes historiques

L'Œuvre des vocations de l'archidiocèse d'Ottawa. Fondation, Ottawa, 1939, par Apolline Séguin, sous le nom de l'Œuvre des vocations. Mgr Alexandre Vachon en prend le contrôle en 1941 et étend l'Oeuvre à tout le diocèse d'Ottawa. Érection canonique sous le nom de l'Œuvre des vocations de l'archidiocèse d'Ottawa. Agrégation à l'Oeuvre pontificale des vocations sacerdotales, rattachée à la Sacrée Congrégation des séminaires et universités, Rome, 1949. Objectifs : 1939, « recueillir des fonds en faveur des enfants qui désirent devenir prêtre et que le sort n'a pas favorisé »; le « 1er but de l'Œuvre sera l'offrande journalière de prières et de sacrifices personnels, pour la sanctification de tous nos prêtres; 2ième but, recueillir des 35 sous chaque mois, dans toutes les familles, et de toutes les personnes qui gagnent, pour défrayer le coût des études des enfants pauvres; [...] pourvu que tout se fasse dans l'ombre et sans nuire aux autres Œuvres » (Fonds Apolline-Séguin-Lemieux P145/1/2); 1941, Mgr Vachon « chang[e] temporairement le but de l'Oeuvre des vocations, qui serait dorénavant la construction du séminaire » (Fonds Apolline-Séguin-Lemieux P145/1/2). Structures : 1939, dirigeante (Apolline Séguin), zélatrices chargées des collectes dans les paroisses; 1941, au niveau diocésain : directeur, présidente générale (Apolline Séguin); au niveau paroissial : le curé, une responsable, les zélatrices chargées des collectes. Activités : collectes mensuelles auprès des paroissiens; les sommes recueillies étaient expédiées au séminaire d'Ottawa. « L'Œuvre a continué d'apporter des fonds, jusqu'à l'année 1960, puis tout a cessé d'exister [...] » (Fonds Apolline-Séguin-Lemieux P145/1/2). Effectifs : en 1941, 1 500 zélatrices; en 1943, 900 zélatrices. Publication : L'Appel (bulletin trimestriel, puis semi-annuel), 1942. Sources : Fonds L'Œuvre des vocations de l'archidiocèse d'Ottawa; Fonds Apolline-Séguin-Lemieux.

 

Portée et contenu

Le fonds témoigne partiellement des activités de l'Œuvre des vocations de l'archidiocèse d'Ottawa. Il comprend des listes de donateurs, de la correspondance, des reçus, le texte manuscrit et les épreuves d'un ouvrage intitulé L'Œuvre des vocations du Séminaire d'Ottawa : Ottawa 1949-1950; comprend aussi un manuscrit dactylographié et annoté, Manque-t-on de prêtres au diocèse d'Ottawa? [...], 1948.

 

Notes complémentaires

Haut de page

Haut de page