Grégoire, Jeanne (fonds, P167)

P167
Jeanne Grégoire (1898-1987), enseignante, traductrice, auteure et généalogiste, Montréal, [ca 1950].Université d'Ottawa, CRCCF, Fonds Jeanne-Grégoire (P167), Ph107- 2.

Dates extrêmes et collation

1940-1979. - 0,12 m linéaire de doc. textuels. - 4 doc. photographiques.

Notes biographiques

Grégoire, Jeanne [pseud. : Marjolaine, Fushia]. Enseignante, traductrice, auteure et généalogiste. Saint-Valentin (comté de Saint-Jean, Québec), 12 décembre 1898 - Montréal (Québec), 9 juillet 1987. École normale de Saint-Hyacinthe, diplôme d'enseignement anglais et français, 1916. Conservatoire national de musique, lauréate de piano, 1918. Université de Montréal : École de tourisme, 1940; Institut de traduction (dont elle est la fondatrice), diplôme en traduction bilingue, 1944; doctorat honoris causa, 1979. Commission des écoles catholiques de Montréal, enseignante pendant 35 ans. Donne les premiers cours de traduction à Montréal, 1940. Université de Montréal, Institut de traduction, direction des cours, 1940-1964. Université de Saint-Joseph-de-Memramcook (N.-B.), École de pédagogie, implantation des cours de traduction, 1949. Société généalogique canadienne-française : membre fondatrice, 1944; membre du Conseil d'administration (première femme à occuper un poste au Conseil), 1946; membre émérite, 1950; vice-présidente, 1952-1955; présidente, 1955. Membre : Société historique de Montréal; Institut d'histoire de l'Amérique française; Association technologique de langue française d'Ottawa, aujourd'hui Association des traducteurs et interprètes de l'Ontario; Société historique de la Vallée du Richelieu; Société des traducteurs et interprètes du Canada (membre titulaire); Société des traducteurs du Québec (membre d'honneur); Société des écrivains canadiens. Ordre du mérite scolaire : commandeur; médaille d'or 1948. Société du bon parler français : « directrice à vie» , 1951; Ordre académique « Honneur et mérite» , médaille d'argent (1951), nommée chevalier, 1954. Prix Rauber, Société pour la propagation des langues étrangères, France, 1955. Chevalier de l'Ordre des palmes académiques, France, 1983. Patriote de l'année, Société des patriotes, 1984. Prix de la Survivance du français des sociétés d'histoire et de généalogie. Publications : À la recherche de nos ancêtres, 1957; La Source et le Filon : de l'ancêtre Pierre Paradis à la fondatrice des Petites Soeurs de la Sainte Famille, Mère Léonie, 1961; Le Dict de Grégoire de Blois : du Val de Loire au Saint-Laurent, 1962; Projection sur Saint-Valentin : 1830-1980, 1981; D'une aube à l'autre s'écrit l'histoire de Saint-Valentin de l'Île aux Noix (ouvrage posthume), 1988. Collaboration à plusieurs périodiques de généalogie et d'histoire. Sources : Dossiers administratifs CRCCF; Fonds Jeanne-Grégoire; Le Droit; Perspectives, 7 juin 1980, p. 8, 10; Les Alchimistes des langues : la Société des traducteurs du Québec (1940-1990) / Jean Delisle. - Ottawa : Presses de l'Université d'Ottawa, 1990; Forum (journal de l'Université de Montréal), vol. XIII, no 33, 28 mai 1979.

 

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités professionnelles de Jeanne Grégoire. Il comprend le manuscrit d'un historique de l'Institut de traduction de l'Université de Montréal et d'une biographie de Georges Panneton par Jeanne Grégoire; un curriculum vitae de Jeanne Grégoire; de la documentation diverse, entre autres, sur la Société des traducteurs du Québec (circulaire, documentation pour des assemblées annuelles, des copies de procès-verbaux); un historique, une copie des lettres patentes et des rapports annuels de la Société des diplômés de l'Institut de traduction de l'Université de Montréal; des copies annotées de traductions publiées et produites par la Société des traducteurs de Montréal; trois cahiers de coupures de presse compilées par Jeanne Grégoire, intitulés : « Articles sur la langue française, 1947-1949» , « Publicité de l'Institut de traduction, 1942-1965» et « Articles sur les membres de l'Institut de traduction et la STIC [Société des traducteurs et interprètes du Canada]» . Le fonds comprend également des photographies de Jeanne Grégoire.

 

Notes complémentaires

Haut de page

Haut de page