Frégault, Guy (fonds, P168)

Dates extrêmes et collation

1918-1983, [reproduit en 1997 et 2000], surtout 1936-1977. - 20,89 m linéaires de doc. textuels et autres documents.

Notes biographiques

Frégault, Joseph Lazare Guy. Historien et haut-fonctionnaire. Montréal (Québec), 16 juin 1918 - Québec (Québec), 13 décembre 1977. Fils d’Alfred Frégault et de Lydia Ouellette; marié à Lilianne Rinfret (1917-1997), le 20 novembre 1943 à Montréal; père de Guy (1958- ). Études au Collège de Saint-Laurent et au Collège Jean-de-Brébeuf. Université de Montréal : baccalauréat ès arts, 1938; licence ès lettres, 1940. Mgr Émile Chartier obtient son entrée à l’École normale supérieure de Paris en études helléniques, mais au printemps de 1940 «les portes de Paris sont fermées» à cause de la guerre (P168/1/2, texte de Guy Frégault). Université Loyola, Chicago (Ill.), «Doctor of philosophy in history», 1942, thèse sur Pierre Le Moyne d’Iberville. Doctorats honorifiques : Université d’Ottawa, lettres, 1961; Université Sainte-Anne (N.-É.), sciences sociales, 1962; University of Waterloo (Ont.), lettres, 1968. Archives de la province de Québec, commis, 1942. Université de Montréal : donne ses premiers cours, 1942; chargé de cours, 1943, «inaugure la pratique du séminaire d’histoire et l’enseignement de la méthode historique» (P168/1/3, notes biographiques); professeur agrégé, 1946; directeur de l’Institut d’histoire, 1946; titulaire de la chaire d’histoire du Canada, 1950; vice-doyen de la Faculté des lettres, 1950. University of Toronto, conférencier invité, 1952. Université Laval, professeur invité, 1956. Université d’Ottawa, directeur du Département d’histoire, 1959; titulaire de la chaire A.J. Freiman d’histoire du Canada, 1959. Gouvernement du Québec : ministère des Affaires culturelles, premier titulaire du poste de sous-ministre, 1961-1968, 1970-1975; ministère des Affaires intergouvernementales, commissaire général à la coopération avec l’extérieur, 1968; conseiller spécial auprès du premier ministre en matière de politique linguistique, 1969; conseiller spécial auprès du premier ministre en matière culturelle, 1975-1977. Académie canadienne-française, Montréal, fondateur et secrétaire. Institut d’histoire de l’Amérique française : vice-président, 1948; président, 1968. Société historique du Canada, membre. Médaille de vermeil, Société historique de Montréal; prix David, Gouvernement du Québec, 1947, 1959; médaille Léo-Pariseau, Association canadienne-française pour l’avancement des sciences; médaille Tyrrell, Société royale du Canada; Académie des sciences d’outre-mer, Paris, membre. «Spécialiste du régime français, particulièrement du XVIIIe siècle, Guy Frégault est [...] un écrivain dont le nom figure au premier rang des historiens du Québec contemporain» (DALFAN). Publications : Iberville, le Conquérant, 1944 (prix Duvernay); La Civilisation de la Nouvelle-France, 1944; François Bigot, administrateur français, 1948; La Guerre de la Conquête, 1955; Pierre Le Moyne d’Iberville, 1968 (prix de l’Académie française, Fondation Thérouanne, 1969); Le XVIIIe siècle canadien, 1968 (prix Montcalm, Syndicat des journalistes et écrivains, 1969; prix France-Québec, Association des écrivains de langue française et ministère des Affaires culturelles du Québec, 1969); Chronique des années perdues, 1976; Lionel Groulx tel qu’en lui-même, 1978; en collab. : Histoire du Canada par les textes, 1952, 1963; Frontenac, 1956. Collabore à de nombreux périodiques, dont : L’Action nationale; L’Action universitaire; Revue d’histoire de l’Amérique française. Sources : Fonds Guy-Frégault; Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, p. 542-543.

 

Portée et contenu

Le fonds témoigne de la vie personnelle et professionnelle de Guy Frégault, de 1918 à 1977, entre autres de sa vie familiale et des relations avec son épouse Lilianne Frégault, de ses études, des prix et distinctions reçus, de ses finances personnelles, de son dossier médical, de ses voyages. Il témoigne également de ses activités de professeur à l’Université d’Ottawa et à l’Université de Montréal, de directeur du Département d’histoire, de directeur de l’Institut d’histoire et de vice-doyen de la Faculté des lettres de l’Université de Montréal; de ses travaux de recherches comme historien, entre autres sur Pierre Le Moyne d’Iberville, François Bigot, Pierre de Rigaud de Vaudreuil, la Guerre de la Conquête; de ses activités de haut-fonctionnaire, comme sous-ministre des Affaires culturelles du Québec, de commissaire général à la coopération avec l’extérieur du ministère des Affaires intergouvernementales du Québec, comme conseiller spécial en matière culturelle auprès du premier ministre du Québec (Conseil exécutif). Il témoigne aussi de son intérêt et de son implication dans divers organismes, dont l’Académie canadienne-française, comme fondateur et secrétaire, l’Institut d’histoire de l’Amérique française, comme président et vice-président; de ses relations avec des membres de la fonction publique québécoise, des représentants des institutions culturelles du Québec, des artistes du Québec, des membres du corps diplomatique québécois, canadien et étranger ainsi que de ses relations avec Mgr Émile Chartier, Lionel Groulx et Marcel Trudel. Le fonds est composé de huit séries : A) Affaires personnelles et familiales; B) Correspondance; C) Professeur; D) Chercheur et historien; E) Associations professionnelles; F) Haut-fonctionnaire; G) Revues et coupures de presse; H) Documents photographiques et particuliers. Il comprend principalement : des extraits de registres de baptêmes et de mariages, des actes notariés, des certificats, des diplômes, des agendas, des documents financiers, des notes biographiques; de la correspondance; des notes de cours, des travaux scolaires de Guy Frégault et de ses étudiants; des documents afférents à la préparation de cours; de la documentation recueillie, des fiches et des notes de Guy Frégault dans le cadre de ses recherches en histoire; des poèmes; des textes d’allocutions, des textes de critiques de livres et des articles publiés et inédits sur la politique, l’histoire et la littérature; des manuscrits de ses études, dont : La Chronique des années perdues, Le XVIIIe siècle canadien, La civilisation de la Nouvelle-France 1713-1744, Histoire du Canada par les textes et Lionel Groulx tel qu’en lui-même; des revues et des coupures de presse.

 

Notes complémentaires

  • Acquis de Lilianne Frégault (veuve de Guy Frégault), le 6 décembre 1979, par donation.
  • Comprend aussi 276 doc. photographiques, 86 bobines de microfilm, 51 doc. particuliers.
  • Les cotes des documents sur autres supports : doc. photographiques, Ph95; microformes, MCF59; doc. particuliers, M46.
  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • Répertoire disponible en format PDF: Fonds Guy Frégault (P168) Versements 19 à 21 et 24 à 26 (pdf, 303,5 Ko)
  • 29 versements au 14 août 2007, aucun autre versement prévu.
  • Voir aussi au CRCCF les fonds suivants : Fonds Lilianne-Frégault (P258); Fonds Paul-Gay, c.s.sp. (P20).
  • Voir aussi le Fonds Guy-Frégault à la Bibliothèque nationale du Québec.

Haut de page

Haut de page