Gérin, Odile (fonds, P339)

Dates extrêmes et collation

1971-1998, [reproduit en 1995-1996]. - 0,63 m linéaire de doc. textuels.

Notes biographiques

Gérin, Odile. Montréal (Québec), 22 novembre 1936- . Fille de Blanche Ouimet et de Pierre Pelletier; soeur de Hélène Pelletier; mariée à Jacques Gérin le 5 mai 1962. Université d’Ottawa : B.A., concentration communications sociales, 1978. Activités professionnelles : Conseil francophone de planification scolaire d’Ottawa-Carleton, coordonnatrice, 1980-1983, 1985-1987; Association française des conseils scolaires de l’'Ontario, directrice générale, 1983-1984; Association française des conseils scolaires de langue française, régionale de l’Est, directrice générale, 1987-1994. Activités paraprofessionnelles : école Sainte-Jeanne-d’'Arc, école Mgr Lemieux, école Champlain, membre des comités de parents, 1972-1978; Comité du Conseil scolaire homogène de langue française de l’'Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO), représentante des parents, 1975; Comité consultatif de langue française (CCLF) du Conseil scolaire d’Ottawa : présidente, 1979, membre élue, 1978-1981; Comité mixte sur la gestion des écoles élémentaires et secondaires de langue française, personne ressource; Association de l'’encéphalomyélite myalgique, présidente, 1997. Réalisations : Semaine française dans l’'Ouest de la ville d'’Ottawa, 1973-1976; recherche sur les besoins culturels auprès de la communauté de l’'école Mgr Lemieux ayant mené à la création du Conseil de vie française de l’'Ouest d’Ottawa. Publication : D’'un obstacle à l’autre : vers le conseil scolaire de langue française, Éditions l’'Interligne, 1998. Source : Dossiers administratifs du CRCCF.

 

Portée et contenu

Le fonds témoigne principalement des recherches et de la documentation recueillie par Odile Gérin pour la rédaction du livre intitulé D’'un obstacle à l’autre : vers le conseil scolaire de langue française. Il témoigne aussi partiellement de son implication dans le domaine de l’administration scolaire en Ontario français. Il comprend des dossiers d’information principalement constitués de : mémoires; rapports; comptes rendus de réunion; transcriptions d’émissions radiophoniques et de discours; textes de lois et de jugements; coupures de presse; notes de recherche et historiques entre autres sur les sujets suivants : Commission d’étude pour le remaniement d’'Ottawa-Carleton (Commission Mayo), 1976; Déclaration du gouvernement sur le remaniement des administrations locales dans la municipalité d’Ottawa-Carleton (Livre vert) du ministère de l'’Éducation de l’Ontario, aussi nommé Commission Green, 1979; Rapport du comité mixte sur la gestion des écoles élémentaires et secondaires de langue française (Livre blanc ) aussi nommé Comité Sullivan, 1982; Comité d’étude de l’'éducation en langue française d'’Ottawa-Carleton (Comité Roy), 1986; Commission royale sur l'’éducation, 1994; Groupe consultatif sur la gestion de l’'éducation en langue française (rapport Cousineau), 1976. Il comprend également des dossiers sur : la période de transition de l’'application de la Loi sur l’'éducation (parachèvement), à savoir la mise en place de conseils des écoles séparées catholiques de langue française dans les régions de Toronto, de Prescott-Russell, de Stormont-Dundas-Glengarry, au Nouveau-Brunswick et en Colombie-Britannique; la mise en place du Conseil scolaire de langue française d’Ottawa-Carleton; l'’entente sur la gestion des écoles de langues minoritaires au sein du système ontarien des écoles séparées catholiques entre l’'Association française des conseils scolaires de l’'Ontario (AFCSO) et la Ontario Separate School Trustees Association (OSSTA) en 1983; la cause en appel de l'’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO), l’'Association des enseignants franco-ontariens (AEFO) et des parents en Cour suprême de l’'Ontario sur le droit des francophones en matière d'’éducation en 1984; les lois 160, 28, 75 et 119; la Constitution canadienne et le droit à l’'éducation en français pour les francophones minoritaires, notamment dans le cadre du rapatriement de la constitution en 1982; les recensements municipaux des années 1988, 1991 et 1994; le point de vue de l'’archevêché d’Ottawa sur la gestion scolaire et plus particulièrement sur le statut confessionnel des écoles. Le fonds comprend également des dossiers sur les élections à la présidence de l'’année 1978 du Comité consultatif de langue française (CCLF) du Conseil scolaire d’'Ottawa auxquelles Odile Gérin était candidate, du Conseil des écoles séparées catholiques d’Ottawa (CESCO) et de Scolaction, un groupe de sensibilisation aux élections scolaires fondé en 1978 dont a fait partie Odile Gérin.

Notes complémentaires

Haut de page

Haut de page