Marquis, Julien (fonds, P359)

Dates extrêmes et collation

1978-1999. – 4,90 m linéaires de doc. textuels et autres documents. 

Notes biographiques

Julien Marquis [pseud. Marchi Giuliano]. Serravezza-Luca (Italie), 16 février 1947 - 15 mai 2011. Études : BA en langues étrangères, MA en linguistique appliquée à la traduction, École supérieure d'interprètes et de traducteurs, Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III, France), 1978; cours de langue et civilisation italiennes, Université de Dijon (France). Traducteur et interprète, Canon-France à Paris, 1976-1979; traducteur, Bilingual Productions Ltd., Stoney Creek (Ontario), 1979-1981, et Concorde French Communications Ltd., Toronto (Ontario), 1981; traducteur et réviseur principal, Esprit Translations Ltd., Toronto, 1981-1982; traducteur juridique, ministère du Solliciteur général de l'Ontario, 1982-1988; coordonnateur de services linguistiques du Service de traduction du gouvernement de l'Ontario, à partir 1988. Également traducteur à la pige : dont la traduction de Malta an Island Republic de Gerada Azzopardi en italien et révision du texte en français; traduction des essais de Lewis Mackenzie, Roberta Bondar, Lesley Choyce et Joe Clark parus en 1995 dans If you love this country = Pour l'amour de ce pays. Association des traducteurs et interprètes de l'Ontario (ATIO) : membre certifié, 1981; membre du Conseil pour les régions de Toronto, du Centre et du Sud de l'Ontario; président du Comité de la reconnaissance professionnelle; personne ressource et coordonnateur dans le dossier de présentation d'un projet de loi privé à l'Assemblée législative de l'Ontario pour la reconnaissance de l'appellation « certifié traducteur/interprète de l'ATIO ». Conseil des traducteurs et interprètes du Canada : actif dans les dossiers de la restructuration du Conseil, de la rationalisation de la Commission des examens d'agrément des traducteurs et des négociations de protocoles de reconnaissance du titre avec les gouvernements du Canada, du Nouveau-Brunswick et de l'Ontario. Fédération internationale des traducteurs : président du Comité spécial sur la déontologie; président du Comité du statut juridique du traducteur; rédacteur du bulletin Action-CTIC; administrateur des examens de certification pour les traducteurs des Premières nations au Canada. Fédération internationale des traducteurs : délégué canadien aux congrès mondial de Belgrade en 1990 et de Brighton en 1993; participe à l'organisation du congrès régional pour l'Amérique du Nord et au congrès mondial de Melbourne en 1996. Également membre de la Société française des traducteurs en France.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l'ensemble des activités de Julien Marquis au sein de divers organismes associatifs du domaine de la traduction, en particulier l'Association des traducteurs et interprètes de l'Ontario (ATIO), le Conseil des Traducteurs et Interprètes du Canada (CTIC) et la Fédération Internationale des Traducteurs (FIT). Parmi les principales activités dont témoignent les documents, signalons la reconnaissance professionnelle des traducteurs et interprètes en Ontario (qui conduira à une loi historique en ce domaine et inspirera des démarches similaires dans d'autres provinces, notamment au Québec et au Nouveau-Brunswick), la restructuration du CTIC, la rationalisation de la Commission des examens d'agrément des traducteurs et les négociations de protocoles de reconnaissance du titre avec les gouvernements du Canada, du Nouveau Brunswick et de l'Ontario. Le fonds comprend tous ses dossiers personnels relatifs a ses fonctions de premier vice président de l'ATIO, de président de son comité de la Reconnaissance professionnelle, de président du Conseil des Traducteurs et Interprètes du Canada (CTIC) et président du Comité spécial sur la Déontologie et du Comité du Statut juridique du traducteur de la FIT. Le fonds comprend également des dossiers relatifs à l'administration et de l'ATIO, du CTIC, de la FIT et, entre autres, outre ceux mentionnées précédemment, aux activités et aux sujets suivants : le statut et les normes professionnelles de la pratique de la profession, les programmes de développement professionnel, la certification, les critères d'admission des traducteurs, interprètes et terminologues; les Congrès et les commandites; l'automation, l'informatique et les logiciels appliqués à la traduction; les bourses; la langue inuit; la traduction législative et juridique; la traduction multilingue ou dans une 3e langue; le statut des interprètes de tribunaux; le statut des pigistes; la traduction à la Chambre des Communes. Des dossiers attestent de ses relations avec près d'une quarantaine d'organismes du domaine de la traduction au Canada, en Amérique du Nord et en Europe. Quelques dossiers plus personnels concernent, entre autres : l'évaluation de manuscrits; sa démission du CTIC et du Centre régional nord-américain de la FIT; candidatures et offres de services; agendas; notes biographiques et textes de conférences et d'allocutions. Le fonds comprend enfin de la correspondance, des procès-verbaux et des compte rendus; des historiques, lettres patentes, statuts et réglements; des projets de lois et des lois; des rapports et des mémoires; des plans stratégiques et des plans d'action; des examens; des études de marché; des documents de travail et documents d'information tels des répertoires de membres, des règlements et des procédures d'Assemblées législatives, et autres publications.

Notes complémentaires

  • Comprend 66 doc. informatiques, 28 doc. photographiques, 7 cassettes vidéo et 3 cassettes sonores.
  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • 6 versements au 17 juin 2016; aucun autre versement prévu.

Avertissement : cette notice descriptive est en cours d'élaboration ou de révision.

Haut de page

Haut de page