Demers, Edgard (fonds, P362)

p362
La 30 000e spectatrice de la Compagnie des Trouvères, entourée d'Edgard Demers (à gauche) et de Françoise Sylvestre (à droite), reçoit un cadeau-souvenir, lors d'une représentation d'Aladin et la lampe merveilleuse, Ottawa, 1969. Université d'Ottawa, CRCCF, Fonds Edgard-Demers (P362), Ph277-1/791.

Dates extrêmes et collation

1913-2004, surtout 1937-2003. - 4 m linéaire de doc. textuels et autres documents.

Notes biographiques

Edgard Demers, pseudonyme Victor Vicq. Journaliste, homme de théâtre et auteur. Ottawa (Ontario), 1er mars 1932 - Ottawa (Ontario), 21 janvier 2004. Fils de Lucienne Bernadette Plouffe et Lorenzo Adélard Demers. Études : primaire à l’école Brébeuf, paroisse Sainte-Anne, Ottawa, 1936-1946, où il joue son premier rôle dans L’envol d’une âme; école secondaire de l’Université d’Ottawa, 1946-1949, où il collabore au journal étudiant Le matrix, joue un des rôles principaux de la pièce Topaze de Marcel Pagnol et est membre de l’équipe sénior de football intercollégial; études de baccalauréat en science politique à l’Université d’Ottawa, 1950-1952, membre de l’équipe de football; il publie des articles, des chroniques et des critiques dans le quotidien Le Droit, sous la plume de Victor Vicq et une chronique « La vie étudiante » sous son nom, en plus de donner la réplique à des élèves du professeur d’élocution, Florence Castonguay. Cofondateur de la première Compagnie des Trouvères avec Agathe Patry (Gabbi Guitor) et Jeanne Berthiaume (Jeanne Sabourin), 1er août 1953; la troupe présente trois pièces en tournée : L’impromptu de Barbe-Bleu, La paix chez soi et L’épreuve. Rédaction d’articles relatifs aux arts et aux artistes dans divers hebdomadaires de langue française et anglaise, dont Hebdo-Revue, 1955. Mises de scène, 1955-1957, pour les Dévots de la rampe, le Ottawa Little Theatre, le Fisher Park Community Theatre, les Ottawa Community Players, dont la pièce Gentleman of Soho primée au Festival de la ville d’Ottawa en 1955 et au Festival dramatique régional de l’Est de l’Ontario en 1956. Débuts au théâtre anglais dans la comédie Out of the Frying Pan avec les Ottawa Community Players, le 25 octobre 1955. Enseignement de l’art dramatique, 1958-1960, au Centre communautaire Fisher Park, au Bill Glenn Drama School, au Théâtre de poche d’Ottawa Pocket Theatre et au Centre récréatif d’Eastview. Au quotidien Le Droit : directeur de la page « Le monde des arts et des artistes », du 29 septembre 1958 au 8 octobre 1960; après un séjour d’études en art dramatique en Europe, d’octobre 1960 à juin 1961, directeur des pages artistiques, 8 octobre 1961 à juin 1968; pupitreur, à l’automne 1969 pour six mois; chroniqueur aux grands reportages pour ensuite revenir aux pages « Arts et spectacles » et à l’occasion, journaliste au secteur radio-télé et cinéma jusqu’en janvier 1989; reprend la plume à titre de pigiste de juin 1994 à novembre 1998. Directeur artistique : IVe Festival estival des arts d’Ottawa, été 1960; IVe Festival des arts de Britannia, été 1962; VIIIe Festival des arts de Britannia, été 1964; IXe Festival des arts de Britannia, été 1965. Cofondateur de la deuxième Compagnie des Trouvères, le 12 novembre 1963, avec sept personnes, dont Françoise Sylvestre, Jean-Pierre Beaulne et Roland Théorêt; entre le 30 mars 1964 et le 10 mai 1969, la compagnie produit neuf spectacles joués devant 33 000 jeunes. Auteur et metteur en scène des pièces : Aladin et la lampe merveilleuse, jouée le 30 mars 1964 et reprise en 1969 et en 1979; Blanche-Neige et les sept nains, jouée le 21 novembre 1964; Les aventures de Kito, jouée le 17 avril 1965; Princesse Cendrillon, jouée le 11 décembre 1965 et reprise en tournée en mars 1998; La légende de Robin des bois, jouée au printemps 1966 et reprise en 1967 ou en 1971. Mise en scène des pièces : Le fou d’Agolan, de Jacqueline Martin, décembre 1966; Le pavillon des enfants disparus, l’Exposition universelle de 1967 à Montréal; La cantatrice chauve à Montréal, été 1968; Le bourgeois gentilhomme, hiver 1972; Qui a peur de Virginia Woolf?, septembre 1974 et automne 1979; La ménagerie de verre, 1978. Membre du Comité franco-ontarien d’enquête culturelle, présidé par Roger Saint-Denis, 1967. Actionnaire avec Mado Sanscartier et après actionnaire principal du Domaine des cèdres au lac Simon (Chénéville, Québec), 1967-1975, le domaine comprend une auberge et un théâtre d’été La boîte à Gagard. Animateur de télévision et de radio, 1972-1973, à divers postes dont CKCH-FM avec les « Rendez-vous avec Edgard Demers », CJRC avec le « Petit Monde d’Edgard Demers », CBOFT, co-animateur de l’émission « Cocorico ». Fondateur de la maison Les Productions Edgard Demers, 1977-1979. Délaisse le théâtre et fait de nombreux voyages, 1980-1989. Création du personnage de l’Oncle Edgard en 1994, rôle qu’il campe pendant dix ans dans les écoles, les bibliothèques et les musées. Membre de l’Association des auteurs et auteures de l’Ontario français; de l’Institut canadien-français d’Ottawa. Président de la Société d’histoire et de généalogie d’Ottawa, 1999-2003. Participe à divers titres au Salon du livre de l’Outaouais et au Salon du livre de Toronto. Publications : Il était une fois... La Compagnie des Trouvères (1963-1993); Aladin et la lampe merveilleuse : une première création; album-souvenir, 1993; De Disney à Demers : Blanche-Neige et les sept nains, 1995; Princesse Cendrillon : une pièce en deux actes pour enfants : dessin d’Arthur Antille, 1998; Les obsessions d’un ex-obèse, 2001; Le gros cadeau du petit Adam, 2003. Sources : curriculum vitae; chronologie établie par Jean Yves Pelletier.

 

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l’ensemble des activités personnelles et professionnelles d’ Edgard Demers à titre de journaliste, d’homme de théâtre et d’auteur. Il comprend des notes biographiques et des documents de famille; des documents au sujet de ses études à l’école Brébeuf d’Ottawa (dont des bulletins) et à l’Université d’Ottawa (dont des certificats, des cahiers de notes et un cahier de classe); des récits de voyages, dont la correspondance d’Europe, 1960-1961; des agendas; de la correspondance personnelle et professionnelle, parmi les correspondants Victor Barrette (Oncle Jean), Mary Eden Bassett, Fulgence Charpentier, Gaby Déziel Hupé, Laurent Déziel (JeanLou), Jacques Dupont, Gilles Dupré (lettre avec un poème en hommage à Gérard Anderson), André Fortier, Hedwidge Herbiet, Jean Herbiet, Claire Martin, Léo Roy (lettre avec la musique en feuille de « Sérénade » de Léo Roy); les manuscrits de poèmes, de contes, de nouvelles ainsi que les manuscrits de ses oeuvres publiées; des notes biographiques au sujet de nombreuses personnalités du théâtre en Outaouais, des notes au sujet du journaliste Fulgence Charpentier et du peintre Henri Masson (deux lettres olographes dont une avec un dession d’Henri Masson); des notes autobiographiques; les manuscrits de saynettes); des dossiers de nombreuses pièces de théâtre dans lesquelles il a été tour à tour auteur, metteur en scène, producteur et comédien, dossiers comprenant des textes de pièces d’Edgard Demers, des textes de pièces de divers auteurs annotés par Edgard Demers, des programmes, des communiqués de presse dont plusieurs régidés par Edgard Demers et des coupures de presse; des dossiers d’organismes du domaine du théâtre et de la danse auxquels a collaboré Edgard Demers, dont le Ballet Imperial du Canada, sous la direction de Nesta Toumine, La boîte à Gagard, La Compagnie des Trouvères et le Festival des arts d’Ottawa; des programmes de représentations théâtrales, de troupes de danse et de théâtre ainsi que de spectacles, dont le programme des pièces L’Avare et Ti-coq signés par les comédiens; des manuscrits et des coupures de presse des articles d’Edgard Demers parus, entre autres, au quotidien Le Droit; des textes radiophoniques et divers textes; des dossiers de sa participation au Comité des affaires culturelles de l’Institut canadien-français d’Ottawa et au Conseil d’administration de la Société d’histoire et de généalogie d’Ottawa; des dossiers d’information comprenant principalement des coupures de presse.

Le fonds comprend également quelques 3 880 documents photographiques illustrant la vie familiale, personnelle et professionnelle d’Edgard Demers ainsi que la vie artistique de l’Outaouais, tant ontarien que québécois, du Québec et du Canada, principalement les représentations théâtrales pour enfants avec les cours d’art dramatique données par Edgard Demers et les productions de La Compagnie des Trouvères dans les années 1950 et 1960, les pièces pour adultes mise en scène par Edgard Demers, les spectacles de ballet du Ballet Imperial of Canada (connu précédemment sous le nom Classical Ballet Concert Group of Ottawa). Dans la cadre de ses chroniques artistiques, Edgard Demers a reçus les photographies des nombreuses personnalités artistiques québécoises, canadiennes, américaines et européennes. Les documents audio complétent les documents textuels et les photographies, dont les bandes (son et bruitage) de plusieurs productions dont The Glass Menagerie, La ménagerie de verre, Aladin et la lampe merveilleuse, Blanche-Neige et les sept nains, Sonnez les matines, Les outardes; l’enregistrement d’une représentation de la pièce de Roussin La petite hutte mise en scène par Edgard Demers au Théâtre de l’Île à Hull, le 2 février 1974; une trentaine d’entrevues réalisées dans le cadre de l’émission radiophonique «Rendez-vous avec Edgard Demers» sur les ondes de CKCH en 1975 et 1976, parmi les personnalités interviewées, Jean-Claude Germain, Ludmilla Chiriaeff; Ginger Rogers, Veronica Tennant, Anna Russell, Raymond Lévesque et Jean Duceppe. Les documents vidéo témoignent, entre autres, des passages d’Edgar Demers à la télévision et des lancements de ses livres.

 

Notes complémentaires

  • Comprend également 3 880 documents photographiques, 34 documents audio, 26 documents vidéo, 1 disquette (3¼), 4 CD, 45 documents de grands formats et autres objets
  • Les cotes des documents sur autres supports: doc. photographiques, Ph277; doc. audio et vidéo, S92; doc. informatiques, Or28; doc. particuliers, M186.
  • Acquis d’Edgard Demers, le 20 décembre 20004, par leg
  • Jusqu’au 1er janvier 2030, toute consultation des agendas et des trois dossiers de relations avec ses employeurs requiert l’autorisation écrite de l’exécuteur testamentaire d’Edgard Demers
  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l’Université d’Ottawa ainsi qu’à la Loi sur le droit d’auteur.
  • Description sommaire
  • 2 versements au 20 décembre 2004; aucun autre versement prévu
  • Voir également au CRCCF: Fonds Jean Yves Pelletier (P242), Fonds Société d’histoire et de généalogie d’Ottawa (C60), Fonds Le Droit (C71).

Haut de page

Haut de page