Larivière, Jean-Marc (fonds P386)

Dates extrêmes et collation

1960-2016. – 2,40 m linéaire de doc. textuels et autres documents.

Notice biographique

Larivière, Jean Marc. Réalisateur, scénariste, caméraman, monteur film, critique, comédien, artisan de théâtre et conférencier. Hawkesbury, Ontario, 31 janvier 1955- . Études universitaires en mathématiques et en physique. Il dirige sa maison d'édition depuis 1979. Réalisations : Effractions (réalisation, montage et image) d’après le roman La vraie vie de France Daigle (2014); Des poussières de toi (réalisation et montage) (2012); 9D2 (réalisation, montage et caméra) (2009); The nine dimensions (réalisation, montage et caméra) (2008); Sirius rising (réalisation, montage et caméra) (2008); Espace de vie, oublie et souviens toi (scénarisation et réalisation) (2008); Les chasseurs d’homme (scénarisation et réalisation) (2000); Noosphere (montage et réalisation) (1999); Le dernier des franco-ontariens (co-scénarisation, co-réalisation et montage), nomination aux prix Gémeaux, meilleure direction photo et mention du jury au Hot Docs Canadian International Documentary Festival (1996); Sur le bord, d’après un texte de Robert Dickson (réalisation, montage et musique) (1993); Sweet Jane, pour le groupe Cowboy Junkies, vidéoclip (1988); Divine Solitude (réalisation et montage), finaliste au American Film and Video Festival (New York) et récipiendaire du Silver Plaque au Dance on Camera Festival (New-York) (1986); Révolution, d’ébats amoureux, éperdus et douloureux (scénarisation, réalisation et montage) (1982). Les films de Larivière ont été montrés dans plusieurs festivals dont le Festival des films du monde (Montréal), Toronto International Film Festival et les rendez-vous du Cinéma québécois, Dance on Camera Festival (New York) ; American Film and Video Festival (New York) ; Cleveland International Film Festival ; Santa Fe Film Expo ; Yorkton Film Festival (Saskatchewan) ; La Quinzaine ontaroise (Montréal), ils ont été aussi projetés dans plusieurs pays, Cinémathèque française (Paris) ; National Film Theatre (Londres). Collaborations avec des artistes comme Peter Mettler, Robert Dickson, Marie Cadieux, Barbara Sternberg et Patrice Desbiens. Publications : préface de la réédition omnibus de Poèmes anglais, Le pays de personne, La fissure de la fiction de Patrice Desbiens (2010); Livret, Translating Grace – Mourir en Rond, compositeur : Bill Parsons (2005); poésie à compte d’auteur, Comme fraises au soleil (2005); poésie, Translations, Translations; Gros mots d’amour; Rien que la peau pis les os (1980-1981). Aussi membre de plusieurs jurys, conférencier, panéliste, comédien, critique (notamment pour la revue Liaison) et animateur. Dirige, depuis 1979, sa propre maison de production, les Communications Osmose. Sources : dossier administratif du CRCCF, site web officiel de Jean Marc Larivière, http://jeanmarclariviere.com/.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités artistiques de Jean Marc Larivière et de son implication dans le milieu culturel franco-ontarien et canadien, notamment sa participation aux projets de Peter Mettler (cinéaste), Barbara Sternberg (cinéaste), Marie Cadieux (réalisatrice et auteur), Patrice Desbiens (poète, parolier et musicien) et Robert Dickson (poète). Le fonds comprend des manuscrits inédits, des documents de production de films, de la correspondance (avec Marie Cadieux, France Daigle, Patrice Desbiens et d’autres), de la documentation de recherche, des vidéos et des photographies.

Notes complémentaires

  • La reproduction, la publication, la diffusion et toutes autres utilisations de ces documents sont assujetties au droit de propriété de l'Université d'Ottawa ainsi qu'à la Loi sur le droit d'auteur.
  • 1 versement à venir; autres versements prévus.

Cette notice est en cours d'évaluation ou de révision.

Haut de page