L’éducation en français : au cœur de la mission de l’ACELF

« L’éducation en français : au cœur de la mission de l’ACELF »

Chercheurs : Michel Bock et Lucie Hotte

Assistante de recherche : Danika Gourgon

Financement : Programme d’aide à la recherche, Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, 2020-2022

Résumé :

Fondée en 1947 et toujours active aujourd’hui, l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) est le premier organisme à rallier les intervenants du monde éducatif de langue française de l’ensemble du Canada. Son originalité tient au fait qu’elle réunit des acteurs communautaires œuvrant en milieu scolaire dans toutes les provinces, ainsi que les représentants de tous les ministères de l’Éducation provinciaux et territoriaux. Elle représente ainsi un rare lieu de concertation entre le Québec et les communautés francophones des autres provinces. Tout en respectant les intérêts particuliers de chaque communauté et les prérogatives provinciales en matière d’éducation, l’ACELF fonde son action sur l’esprit de solidarité linguistique et culturelle qu’elle cherche à cultiver parmi ses membres.

Lieu dynamique de concertation, l’ACELF a entrepris, historiquement, de nombreuses initiatives afin de développer des liens entre les francophonies canadiennes et d’améliorer la qualité du système éducatif de langue française. Les stages de perfectionnement, les échanges interprovinciaux d’élèves francophones, la Semaine nationale de la francophonie, la création de la Table nationale de concertation regroupant les responsables provinciaux des programmes d’enseignement de langue française, ainsi que sa revue, Éducation et francophonie, n’en sont que quelques exemples. Pour marquer le 75e anniversaire de l’Association, les chercheurs du CRCCF, en collaboration avec l’ACELF, lancent un chantier de recherche qui permettra de cerner la contribution de l’association à la promotion de l’éducation de langue française au Canada. La recherche se fera essentiellement dans le riche fonds d’archives de l’association qui se trouve au CRCCF.

  1. La première étape a commencée à l’été 2019 grâce à une subvention du programme Jeunesse Canada au travail et se poursuivra au cours de l’hiver et de l’été 2020 (une autre demande sera soumise à Jeunesse Canada au travail). Il s’agit du traitement du fonds d’archives qui nous permettra de mieux saisir l’envergure des activités de l’ACELF et leur importance.
  2. Le dépouillement du fonds mènera à la sélection de documents représentatifs qui seront exposés dans l’aire d’exposition Françoise-et-Yvan-Lepage du CRCCF. Cette exposition mettra en valeur l’importance de la contribution de l’association au développement d’une conception de l’éducation de langue française comme outil de construction identitaire, d’émancipation sociale et de progrès culturel. Danika Gourgon, étudiante au doctorat en histoire à l’Université d’Ottawa, qui étudie l’ACELF dans le cadre de ses recherches, est la commissaire invitée.
  3. Une table ronde qui se tiendra lors du lancement de l’exposition réunira des chercheurs qui présenteront les accomplissements de l’ACELF de même les défis qui l’attendent.
  4. À cette exposition et à la table s’ajoutera la publication d’un article de fond relatant l’histoire de l’ACELF qui sera soumis à une revue savante telle que Francophonies d’Amérique.
Haut de page