Chercheurs en résidence

Le CRCCF est heureux d’accueillir des professeurs et professeures qui profitent d’un congé sabbatique ou qui sont de passage dans la capitale du Canada, ou des chercheurs et chercheuses post-doctoraux, qui s’intéressent aux problématiques qu’il étudie. Les séjours peuvent varier de quelques jours à quelques mois. Les personnes qui le désirent pourront alors consulter nos archives, notre bibliothèque, profiter de notre salle de consultation, participer à nos activités, offrir des ateliers, séminaires ou conférences et profiter d’un environnement intellectuel stimulant auprès d’étudiantes et d’étudiants ainsi que de chercheuses et chercheurs passionnés. Nous pouvons offrir un espace de bureau dans la mesure des disponibilités. Pour l’instant, ce programme ne dispose pas d’un soutien financier nous permettant de contribuer aux frais de voyage ou de séjour.

Cela vous intéresse ? Contactez-nous !

Dir.CRCCF@uottawa.ca


Participations 2021-2022

Joel Belliveau, chercheur en résidence (mai 2021-juin 2022), pour son projet Rapport à la ville et rapports interethniques des communautés rurales acadiennes de l’Après-guerre : une histoire orale.

Julie Boissonneault, chercheuse en résidence (mai 2021-juin 2022), pour son projet Mots et expressions associés aux savoir-faire artisanaux et aux métiers.

Johanne Melançon, chercheuse en résidence (mai 2021-juin 2022), pour son projet Édition génétique numérique d’un avant-texte de théâtre : French Town de Michel Ouellette.

Participations 2017-2018

Jonghwa Jin, professeur à l’Université nationale de Kongju, en Corée du Sud (avril 2017-juin 2018), pour son projet sur les Rébellions de 1837-1838 dans la poésie québécoise des années 1950-1970.

Participations 2016-2017

Taro Oishi, chercheur en résidence (avril 2016-mars 2017), pour son projet de recherche portant sur communautés francophones de l’est de l’Ontario et les communautés anglophones de l’Outaouais.

Participations 2015-2016

Martin Normand, chercheur post-doctoral associé à la Chaire de recherche en francophonie et politiques publiques, pour son projet sur les municipalités et conseils scolaires francophones comme lieux de pouvoir des francophones.

Haut de page