RECONNAISSANCE DES DROITS TERRITORIAUX

Ni manàdjiyànànig Màmìwininì Anishinàbeg, ogog kà nàgadawàbandadjig iyo akì eko weshkad. Ako nongom ega wìkàd kì mìgiwewàdj.

Ni manàdjiyànànig kakina Anishinàbeg ondaje kaye ogog kakina eniyagizidjig enigokamigàg Kanadàng eji ondàpinangig endàwàdjin Odàwàng.

Ninisidawinawànànig kenawendamòdjig kije kikenindamàwin; weshkinìgidjig kaye kejeyàdizidjig.

Nigijeweninmànànig ogog kà nìgànì sòngideyedjig; weshkad, nongom; kaye àyànikàdj.

 

Écouter la version audio de Joan Commanda Tenasco, une Anishinàbekwe de Kitigàn Zìbìng près de Maniwaki au Québec. Elle est une enseignante semi-retraitée qui enseigne la langue algonquine et qui continue de développer le curriculum. Elle travaille aussi comme traductrice pour assurer l'existence continue de la langue Anishinàbe.

 

Nous rendons hommage au peuple algonquin, gardien traditionnel de cette terre. Nous reconnaissons le lien sacré de longue date l’unissant à ce territoire qui demeure non cédé.

Nous rendons également hommage à tous les peuples autochtones qui habitent Ottawa, qu’ils soient de la région ou d’ailleurs au Canada.

Nous reconnaissons les gardiens des savoirs traditionnels, jeunes et âgés.

Nous honorons aussi leurs courageux dirigeants d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

INTRODUCTION

La Faculté des arts est dédiée à créer un environnement diversifié, équitable et inclusif pour tous. Dans le cadre de notre engagement envers l’équité, la diversité et l’inclusivité (EDI), nous reconnaissons les façons dont le racisme nuit à la santé et le bien-être des personnes noires, autochtones et racialisées (BIPOC), y compris le personnel, le corps étudiant et le corps professoral sur notre campus à prédominance blanche. Voilà pourquoi nous devons nous efforcer de créer un sentiment d’appartenance pour tous si nous voulons parvenir au changement de culture qui conduira à un changement positif durable.  

Les éléments de ce plan sont en cours d’élaboration depuis le début de l’année 2020. Il présente des valeurs, des principes, des objectifs, des piliers et un calendrier d’activités et de mesures concrètes. Une fois mis en œuvre, ce plan d’action, ainsi que d’autres mesures adoptées par l’Université, nous conduiront à un changement au niveau de la responsabilisation ainsi qu’à une meilleure compréhension des défis qui ont été et continuent d’être rencontrés par la communauté BIPOC et par d’autres groupes systématiquement exposés à la discrimination et à l’exclusion. Nous vous invitons à vous familiariser avec ce plan, et à vous joindre à nous pour sa mise en œuvre, ainsi que pour nous aider à poursuivre son élaboration continue. Ensemble, nous combattrons activement la discrimination, le racisme et les inégalités raciales, et nous bâtirons un avenir meilleur pour tous à l’Université d’Ottawa. Le travail est déjà commencé. Depuis plusieurs années, la Faculté s’emploie à créer un milieu respectueux des cultures et des peuples autochtones, d’où l’inauguration, en 2019, de l’Institut de recherche et d’études autochtones (IREA). Notre plan d’action partira de ces accomplissements pour élargir notre champ d’action. Nous avons d’ailleurs été inspirés par des professeurs et des étudiants de la faculté des Arts, dont beaucoup ont utilisé leurs activités universitaires pour souligner comment les perspectives blanches et eurocentriques ont érigé des barrières qui empêchent l’inclusion.

Pour aller de l’avant, nous devons reconnaître les discriminations et les inégalités qui ont eu lieu sur notre campus et en tirer des enseignements nécessaires pour améliorer rapidement la situation. Il nous tarde de resserrer les liens au sein de notre communauté universitaire et de notre lieu commun d’apprentissage.

OBJET ET VALEURS DU PLAN

La Faculté des arts est fréquentée par un grand nombre de personnes d’horizons divers. Il nous incombe à chacun d’apprendre à connaître les réalités, les expériences, les atouts, les réalisations et les inquiétudes de tous ses membres pour créer et pérenniser un milieu équitable et sûr, propice au mieux-être et riche de possibilités égales pour tous.

Nous ne pouvons pas faire fi des inégalités raciales et autres formes de discrimination et d’exclusion systématiques, profondément ancrées dans notre histoire, ni de leurs effets qui, d’ailleurs, perdurent. Nous devons en outre reconnaître les luttes continues auxquelles les étudiants, les professeurs et le personnel issues de ces groupes sont encore confrontés à ce jour.  

Mais au-delà de la prise de conscience, il faut passer à l’action. Il ne suffit pas de comprendre les réalités diverses qui se vivent dans notre Faculté : nous devons travailler activement à améliorer l’expérience au quotidien de tous les membres de notre communauté.

La conception du plan pour créer un sentiment d’appartenance est guidée par plusieurs valeurs fondamentales, y compris notre engagement en matière d’équité, de respect, d’intégrité et de collaboration en vue de la détermination des mesures et des initiatives les plus favorables à notre communauté.

PRINCIPES DIRECTEURS DU PLAN

1)      Exhaustivité

Le plan doit englober toutes nos sphères d’activités (enseignement, administration et recherche).

2)      Inclusion

Le plan doit tenir compte de tous les membres de notre faculté (personnel administratif, corps étudiants et personnel enseignant).

3)      Informé

Le plan doit s’appuyer sur l’expertise des membres de notre communauté ayant une expérience vécue, une expérience d’enseignement et des connaissances en matière de la recherche.

4)      Collaboration

Le plan doit être élaboré en partenariat avec les membres de notre communauté qui sont systématiquement confrontés à de la discrimination et de l’exclusion.

5)      Évolutif

Le plan doit s’inspirer et tirer parti des ressources et des plans existants, puis être modifié au besoin, afin de refléter la consultation permanente avec les membres de notre communauté. Ainsi, ce document n’est pas statique, mais vivant.

BUTS ET OBJECTIFS

1.     Faire de la Faculté un milieu sûr et inclusif, pour que les étudiants, le personnel et les professeurs puissent apprendre et travailler dans la dignité et éprouver un réel sentiment d’appartenance.

2.     Créer un milieu sûr, où nous puissions nous épanouir comme apprenants et être leaders en antiracisme et en inclusivité.

3.     Façonner de concert la vision et la stratégie de la Faculté des arts et y faire place à un discours critique en faveur de l’équité, de la diversité et de l’inclusivité au sein de la Faculté.

LES QUATRE PILIERS

1er PILIER : L’EXPÉRIENCE ÉTUDIANTE

Améliorer l’expérience étudiante pour les personnes systématiquement confrontées à la discrimination et l’exclusion au sein de la Faculté, sur le plan des études, de la vie sociale ou de la philanthropie et de tout ce à quoi les étudiants participent à l’université.

2e PILIER : ÉQUITÉ EN MATIÈRE D’EMPLOI

Il s’agit de créer un milieu de travail équitable pour tous les employés de la Faculté et, plus précisément, de remettre en question les structures systémiques inéquitables afin d’y substituer des processus et des pratiques qui inciteront des gens de tous horizons à venir travailler à la Faculté et à y rester, pour constituer une main-d’œuvre plus diverse et représentative.

3e PILIER : ÉQUITÉ, DIVERSITÉ ET INCLUSIVITÉ EN RECHERCHE ET EN ENSEIGNEMENT

Ce pilier concerne la promotion d’études sur l’EDI, approfondies, éclairées et de nature à fonder un changement intellectuel systémique dans toute la Faculté, à éclairer de même la pédagogie et à ouvrir des champs de recherche qui contribueront aux objectifs de l’EDI, qui susciteront la participation à long terme de professeurs et d’étudiants et qui permettront aux chercheurs d’exploiter leur plein potentiel sans être en butte à des pratiques ou à des milieux inéquitables.

4e PILIER : CULTURE ET ENGAGEMENT

Il s’agit d’améliorer la culture de la Faculté en cultivant des attitudes positives, en favorisant la connaissance, en consolidant et en respectant nos engagements à l’égard de l’EDI, en élaborant des ressources par le biais du leadership et de la gouvernance, et en améliorant notre milieu, réel et virtuel, pour assurer un climat de dignité, de respect et d’inclusivité pour que tous éprouvent véritablement un sentiment d’appartenance.

ACTIONS ET INITIATIVES

 

 

ACTION ou INITIATIVE

CHRONOLOGIE

EXPÉRIENCE ÉTUDIANTE

  • Réunions de la vice-doyenne étudiants, avec des étudiants et groupes d’étudiants noirs, autochtones et racialisés, pour forger des partenariats et pour écouter.
  • Réunions de la vice-doyenne étudiants avec des services de l’Université (counseling, Service d’appui au succès scolaire, unités de recherche) pour trouver des moyens de collaborer à l’appui des étudiants noirs, autochtones et racialisés (BIPOC).
  • Inauguration du Bistro des Arts où tous les étudiants pourront trouver des ressources de soutien en santé mentale, mais en particulier de fournir des ressources aux étudiants noirs, autochtones et racialisés.
  • Distribution aux professeurs d’une déclaration sur la lutte contre le racisme qu’ils pouvaient inclure dans leur syllabus pour la session d’hiver 2021.
  • Collaboration au projet « Playing Together Against Racism », au cours duquel des musiciens de l’École de musique ont collaboré avec des jeunes membres de la communauté noire, autochtone et racialisée à la création d’un concert virtuel.
  • Série d’activités et de conférences organisées pour célébrer le Mois de l’histoire des Noirs.
  • Conférence virtuelle avec César Ndéma-Moussa, activiste en antiracisme, et des leaders parmi les étudiants noirs, qui se sont engagés dans une conversation authentique et significative sur les questions de racisme et d’inclusivité avec les membres de notre communauté d’étudiants et de personnel.

Terminé

  • Amélioration des services du Bureau des études du premier cycle (BEPC) et du Bureau des études supérieures (BES) pour offrir un meilleur soutien aux étudiants noirs, autochtones et racialisés.

Court terme

(0 à 3 mois)

  • Lancement d’une série de groupes de discussion sur l’inclusivité composés d’étudiants anciens et actuels (des 1er, 2e et 3e cycles) pour écouter, recueillir des informations et obtenir des conseils sur nos actions et initiatives.
  • Élaboration de nouveaux cours axés sur la lutte contre le racisme au 1er, 2e et 3e cycles (pour l’année 2021-2022).

Moyen terme

(4 à 12 mois)

  • À venir.

Long terme

(12 mois ou plus)

ÉQUITÉ EN MATIÈRE D’EMPLOI

  • Formation offerte aux membres des comités de recrutement portant sur les préjugés inconscients pour que l’EDI soit incorporée dans tous les aspects du recrutement des membres du corps professoral.
  • Plusieurs départements ont reformulé leur affichage de postes dans un langage plus inclusif.

Terminé

  • À venir.

Court terme

(0 à 3 mois)

  • Offrir une formation volontaire sur la lutte contre le racisme au personnel, aux professeurs et aux étudiants.
  • Offrir une formation volontaire sur l’anti-oppression au personnel, aux professeurs et aux étudiants.
  • Révision du processus de recrutement dans tous les secteurs pour assurer l’équité du processus.

Moyen terme

(4 à 12 mois)

  • Révision et mise à jour des politiques et des structures de la Faculté qui pourraient involontairement maintenir des pratiques inéquitables ou des préjugés systémiques.

Long terme

(12 mois ou plus)

ÉQUITÉ, DIVERSITÉ ET INCLUSIVITÉ EN RECHERCHE ET EN ENSEIGNEMENT

  • Conférence « Innovations en Arts » portant sur le thème de la créativité et l’adaptation, au cours de laquelle les panélistes, tous d’anciens étudiants noirs, autochtones ou racialisés, ont expliqué comment ils naviguent et réussissent.
  • Organisation d’ateliers à l’intention des professeurs portant sur les difficultés liées à l’enseignement des sujets délicats, y compris le racisme et la lutte contre le racisme.
  • Lancement d’une communauté de pratique où les membres de l’Association des professeur.e.s à temps partiel de l’Université d’Ottawa (APTPUO) discutent de sujets liés à la pédagogie, à l’évaluation et à l’enseignement de sujets délicats.
  • Investissement de fonds dans des projets de recherche portant sur le racisme et/ou sur des questions en équité, diversité et inclusivité :
    • Financement, en complément aux bourses du Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC), de projets portant sur des questions liées au racisme contre les personnes noires, à la décolonisation, à l’équité, à la diversité et à l’autochtonisation;
    • Financement des travaux de recherche de professeurs et d’étudiants diplômés portant sur le racisme et l’EDI.
  • Organisation de la série inaugurale des dialogues de la Faculté des arts sur le racisme contre les Noirs.

Terminé

  • À venir.

Court terme

(0 à 3 mois)

  • À venir.

Moyen terme

(4 à 12 mois)

  • Recrutement d’un conseiller en autochtonisation et EDI pour appuyer les directeurs des études supérieures et les directeurs des études de 1er cycle dans la décolonisation des descriptions et des titres de cours et dans l’étude de la possibilité de proposer de nouveaux cours.
  • Explorer la possibilité de créer une communauté d’apprentissage en partenariat avec l’Institut de recherche et d’études autochtones et le Service des logements pour aider les étudiants autochtones sur le plan de leur expérience des études et de la santé mentale.

Long terme

(12 mois ou plus)

CULTURE ET ENGAGEMENT

  • Faire de l’EDI et du racisme contre les Noirs des axes de réflexion prioritaires de la retraite de l’équipe de direction du doyen de l’été 2020.
  • Offert le programme San’yas de formation à la sécurité culturelle autochtone à l’intention de l’équipe de direction du doyen, des directeurs de départements et des gestionnaires administratifs.
  • Inauguration de l’Institut de recherche et d’études autochtones (IREA).
  • Création d’un groupe d’actions inter facultaire de lutte contre le racisme avec les vice-doyens des facultés de droit, des sciences sociales et d’éducation.
  • Recrutement de César Ndéma-Moussa, conseiller spécialiste de l’EDI, avec mandat de nous aider à dresser notre plan d’action et à choisir nos actions.
  • Recrutement d’un étudiant en fin de programme avec le mandat d’étudier la documentation et les ressources existantes en vue de l’établissement de notre plan d’action pour créer le sentiment d’appartenance à la faculté des Arts.
  • Modification de l’iconographie du couloir du doyen, afin de refléter davantage la diversité de notre communauté.
  • Promotion du Mois de l’histoire des Noirs sur notre site Web et annonce de diverses activités notables de prise de conscience de l’histoire des Noirs.

Terminé

  • Finalisation et affichage en ligne du Plan pour créer un sentiment d’appartenance.

Court terme

(0 à 3 mois)

  • Création d’un comité d’équité, de diversité et d’inclusivité, avec mandat d’assurer la direction, la coordination et la collaboration en matière d’EDI à l’échelle de la Faculté.
  • Actions concrètes en réponse au sondage sur l’expérience des étudiants et des professeurs noirs, autochtones et racialisés de l’Université.

Moyen terme

(4 à 12 mois)

  • Présentation de notre rapport sur les données d’EDI à la communauté facultaire.
  • Adoption officielle de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine par la Faculté des arts.
  • Assurer la disponibilité de toilettes universelles dans tous les bâtiments.
  • Étude de la possibilité de créer un centre de ressources pour les étudiants noirs, autochtones et racialisés (en partenariat avec la Faculté des sciences sociales).
  • Offrir la formation au programme San’yas pour les personnes intéressées parmi les directeurs de départements et le personnel administratif.

Long terme

(12 mois ou plus)

CONTACTS
Haut de page