Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social

Publié le mardi 9 novembre 2021

La série Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social braque les projecteurs sur le travail qu’accomplissent les communautés autochtones pour rassembler, préserver, contrôler et mobiliser leurs récits oraux et écrits. Elle met également en lumière les pratiques exemplaires des écoles (maternelle à la 12e année) et établissements d’enseignement postsecondaire des Autochtones et des colonisateurs qui intègrent ces récits à leurs programmes d’enseignement de l’histoire sans coloniser de nouveau les peuples autochtones et leurs apports.

Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada ainsi que par l’Institut de recherche et d’études autochtones et les facultés des Arts et d’Éducation de l’Université d’Ottawa, cette série est organisée en collaboration avec le Cégep de l’Outaouais et le Centre éducatif et culturel de la Première nation de Kitigan Zibi, dans le cadre de leur projet Histoire du Canada : perspectives des Premiers Peuples.


10 novembre - 15h à 16h30

Droits issus des traités et inhérents et responsabilités relationnelles pour guider tous les enfants de façon naturelle et éthique

Lors de cette présentation, Dale Saddleback, candidat au doctorat à l’Université de l’Alberta, traitera des thèmes de la perte, des leçons tirées des erreurs et du respect mutuel.

Inscription obligatoire.

Conférencier : Dale Saddleback


10 novembre - 19h à 20h30

Chaires de recherche autochtone sur la mémoire collective et les enseignements du passé

Lors de cette table ronde, les professeurs et professeure Alan CorbiereBrenda Macdougall et Pierrot Ross-Tremblay se pencheront sur l’appropriation culturelle et la recolonisation dans un contexte éducationnel.

Inscription obligatoire.

Conférenciers et conférencière: Alan CorbiereBrenda Macdougall et Pierrot Ross-Tremblay 


24 novembre - 15h à 16h30

Technologie de mémoire sociale ou droit au souvenir : la perspective du Musée de la personne

Lors de cette présentation, la fondatrice et directrice du Museu da Pessoa, Karen Worcman, abordera la technologie de la mémoire sociale, le concept du droit au souvenir et la production de l’histoire.

Inscription obligatoire.

Conférencière : Karen Worcman 


24 novembre - 19h à 20h30

Un récit sur les récits

Lors de cette présentation, le professeur Stuart Barlo, doyen du Collège Gnibi des peuples aborigènes australiens de l’Université Southern Cross, expliquera et illustrera les liens entre la méthode de communication par récits et les connaissances aborigènes.

Inscription obligatoire.

Conférencier : Stuart Barlo


8 décembre - 15h à 16h30

La technologie de mémoire sociale ou le pouvoir des histoires de vie : conversation entre Karen Worcman et Pierrot Ross-Tremblay

Durant cette conversation, les conférenciers illustreront la méthode de la technologie de mémoire sociale en présentant des études de cas portant sur un musée brésilien.

Inscription obligatoire.

Conférencier et conférencière: Karen Worcman et Pierrot Ross-Tremblay

Haut de page