Mois de l’histoire des Noirs

Publié le vendredi 29 janvier 2021

Mois de l’histoire des Noirs 2021

Février est le Mois de l'histoire des Noirs! C'est le moment pour la Faculté des arts de rendre hommage à la richesse et à la diversité des contributions des personnes noires au Canada et dans le monde entier. C'est aussi une occasion pour nous de réfléchir aux défis qui ont été et continuent d'être rencontrés par la communauté noire et comment nous pouvons travailler ensemble vers un meilleur futur pour tous.

La Faculté des Arts est heureuse de vous inviter à célébrer le Mois de l’histoire des Noirs en participant à des conférences, des ateliers et des événements tout au long du mois de février. En voici des exemples :

 

Njoki Wane

Njoki Wane

Le 25 janvier 2021

Atelier-webinaire : « Créer une classe sûre et inclusive pour les étudiants et les professeurs ».

Ce webinaire/atelier, animé par le Dr Njoki Wane, professeure et directrice du département d'éducation à la justice sociale de Ontario Institute for Studies in Education (OISE), part du principe que nous sommes tous des apprenants, c'est-à-dire des participants actifs au sein d'un cercle de mutualité. Nous nous concentrerons d'abord sur la signification et les implications d'un cercle de mutualité, mais surtout sur ce à quoi il devrait ressembler dans une salle de classe universitaire et comment il favorise un climat de respect à la fois pour les étudiants et les professeurs. Nous verrons qu'en nous dotant d'une meilleure connaissance et compréhension de l'inclusion et du racisme anti-Noir, nous sommes mieux à même de réfléchir à notre propre pédagogie. En fin de compte, l'objectif est de nous aider à construire et à mettre en œuvre des pratiques qui engagent les étudiants de manière sûre et respectueuse, tout en restant authentiques en tant qu'éducateurs.

Merci à tous ceux et celles qui ont participé !

 

Le 28 janvier 2021

Atelier-webinaire : « Aborder les enjeux identitaires et les questions sensibles dans un climat inclusif »

Cet atelier-webinaire avec Maryse Potvin, professeure titulaire en sociologie de l’éducation, vise à ouvrir la réflexion sur certains savoirs, savoir-faire et savoir-être à mobiliser pour enseigner sur des enjeux identitaires et questions sensibles dans un climat inclusif. Les savoirs sont à la fois historiques, sociologiques et juridiques pour aborder les enjeux liés au racisme, à l’injustice épistémique et aux rapports inégaux de pouvoir (majorités-minorités) dans la production des identités. Les savoir-faire concernent plutôt les pratiques permettant de créer un climat inclusif et favorable au dialogue dans une perspective critique. Enfin, les savoir-être renvoient à la réflexivité, à la décentration, à l’empathie, au dialogue et à la reconnaissance des voix des groupes minorisés.

Merci à tous ceux et celles qui ont participé !

 

Du 26 janvier au 23 février

La Faculté des Arts vous invite à participer à NOIRES AMERIQUES. Conversations littéraires, une série de cinq rencontres littéraires en ligne avec des auteurs de renom des Amériques. Chaque rencontre sera unique, franche et authentique et sera animée par l'auteur et éditeur, Rodney Saint-Éloi. Ces rencontres littéraires ont pour but de promouvoir les valeurs de l’inclusion, du dialogue et de faire découvrir la richesse et la diversité de la littérature francophone du continent américain. 

Lilian Thuram, Guadeloupe  

26 janvier, midi  

La condition noire, la jeunesse, le racisme et le football (soccer). 

 

Patrick Chamoiseau, Martinique 
2 février, 18 h 
Les Amériques créoles et la manière de penser et de combattre le racisme. 

 

Chloé Savoie-Bernard, Québec, Canada  
9 février, 18 h  
Écrits de femmes, du féminisme, du racisme au Québec et de l’immigration. 

 

Alain Mabanckou, Californie, États-Unis 
16 février, 18 h  
La vie entre l’Europe et l’Amérique et l’écriture actuelle sur le racisme. 

 

Emmelie Prophète, Haïti 
23 février, 18 h  
L’enfance créole, la condition des femmes et la littérature haïtienne. 

La série NOIRES AMÉRIQUES. Conversations littéraires est présentée par le Centre de la francophonie des Amériques et l’Alliance française de Chicago. Les conversations sont gratuites et se tiendront du 26 janvier au 23 février 2021. 

Pour en savoir plus sur la programmation et pour vous inscrire 

 

Du 1er au 28 février 2021

Rolodex des artistes canadiens du BIPOC

Le département des arts visuels de la Faculté des arts lance un nouveau projet de recherche - le Rolodex des artistes canadiens du BIPOC. Fondé et dirigé par le professeur Jinny Yu, le projet sert à la fois d'outil pédagogique et de recherche pour identifier les artistes canadiens du BIPOC. Premier du genre, le recueil vise à promouvoir la diversité et l'inclusion dans la recherche en arts visuels tout en contribuant à poursuivre les efforts de décolonisation de notre programme d'études.

Le projet sera une base de données vivante qui couvrira les artistes canadiens du BIPOC du XIXe siècle à nos jours. Actuellement, les professeures Celina Jeffery (Département des arts visuels) et Ming Tiampo (Université Carleton) et les bibliothécaires de l'Université d'Ottawa Roxanne Lafleur, Ann Hemingway et Susan Mowers participent au projet.

Informations supplémentaires à venir!

 

Du 1er au 28 février 2021

Le Laboratoire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada (Labo CLFC) vous propose cinq œuvres franco-ontariennes à lire pour le mois de l’histoire des Noir-e-s (en ordre alphabétique) :

  1. Cantate pour un soleil libre ou Avec tes mots d’Angèle Bassolé-Ouédraogo (2003), prix Trillium; rencontre avec l’autrice : https://www.youtube.com/watch?v=DKecAvr722I;
  2. Toronto, je t’aime de Didier Leclair (2000), prix Trillium; sur l’auteur : https://www.bibliothequedesameriques.com/actualites-litteraires/portraits- dauteurs/6-questions-didier-leclair
  3. Le dernier roi faiseur de pluie de Melchior Mbonimpa (2003), Prix de littérature éclairée du Nord; sur l’auteur : https://onfr.tfo.org/melchior-mbonimpa-la-chance-detre-en-vie/;
  4. Sans capote ni Kalachnikov de Blaise Ndala (2017), prix littéraire Émergence de l’AAOF, gagnant du Combat des livres de Radio-Canada; sur l’auteur : http://www.blaisendala.com/
  5. Hubert, le restavèk de Gabriel Osson (2017), finaliste au Prix littéraire Christine-Dimitriu- van-Saanen; sur l’auteur : https://www.gabrielosson.com/

 

Le dimanche 7 février 2021

Rencontrez les créateurs. Afrotechture est une expérience multi-plateforme où les consommateurs peuvent découvrir et acheter des produits artisanaux très bien conservés, fabriqués par des artisans noirs locaux.

 

Le lundi 8 février 2021

15 h 30 à 16 h 30

Conférence étudiante: Une conversation avec César Ndéma-Moussa (événement bilingue)

Description : Dans cette conversation virtuelle, César Ndéma-Moussa s'engagera dans une discussion authentique et significative avec des membres de notre communauté étudiante et professorale alors qu'ils explorent les questions de racisme et d'inclusivité.

Bio : César Ndéma-Moussa, président de Roots et directeur régional de l'Est de l'Ontario pour l'équité, la diversité et l'inclusivité (protection de l'enfance), a une longue expérience de la défense des intérêts de la communauté au Conseil économique et social d'Ottawa-Carleton (CESOC), est ancien membre du conseil d'équité communautaire (CEC) du Service de police d'Ottawa, membre de Youth Ottawa Charity, ancien président de l'Union des Caraïbes du Canada et membre du conseil d'administration du Centre de détresse d'Ottawa et de la région. Cesar anime des ateliers sur la diversité, l'inclusion et la lutte contre le racisme depuis plus de dix ans.

L’invitation a été envoyée aux étudiants par courriel.

Inscription

 

Le mardi 9 février 2021

19 h à 20 h

Atelier Virtuel : Célébrer le fait noir dans la littérature (cet événement se déroulera en anglais)
Mante Molepo (elle)


Bio: Mante Molepo est une consultante en matière de lutte contre le racisme et une leader communautaire primée. Elle travaille avec les gouvernements, les organisations à but non lucratif et les entreprises pour favoriser des environnements de travail et d'apprentissage équitables où chacun se sent inclus et valorisé. Mante a travaillé avec l'Ottawa Catholic School Board, Scholastic et d'autres organisations pour la conservation de milliers de livres célébrant les voix des Noirs. Elle est également membre fondateur et directrice de Parents for Diversity, une organisation qui s'engage à lutter contre la discrimination dans le système éducatif, ainsi que directrice d'Amnesty International Canada et du Parkdale Food Centre. En 2020, Mante a été reconnue comme une bâtisseuse de communauté par Centraide, et comme l'une des 100 femmes noires accomplies au Canada en 2018.

La description: Dans cet atelier virtuel, les participantes et les participants exploreront des approches pour honorer et célébrer les voix des Noires dans la littérature. Ils examineront comment le racisme anti-Noir se manifeste dans les récits et découvriront comment sélectionner de la littérature en adoptant une approche antiraciste. Les participants analyseront comment l'identité raciale d'une personne influence la façon dont elle voit  le monde et pourquoi elle est attirée par certains récits. Grâce à un atelier interactif, les participants apprendront à remettre en question les récits et les textes dominants, à comprendre l'intersectionnalité des récits et les techniques de sélection et d'enseignement de textes divers et inclusifs pour les enfants et les jeunes adultes.

​Inscrivez-vous ici : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_aSWmbJ6xST6CeqQ_SfCTAw

 

Vendredi 12 février 2021

11 h à midi

Qu’est-ce qu’être blanc? Plus qu’une couleur de peau, n’est-ce pas plutôt une pensée? Qui sont ceux qui l’ont inventée, et pourquoi?

La Faculté des arts, en collaboration avec la maison d’édition Mémoire d’encrier, vous invite à un entretien entre Lilian Thuram, auteur de La pensée blanche (2020) et président de la Fondation Lilian Thuram | Éducation contre le racisme, et Boulou Ebanda de B’béri, professeur au Département de communication et conseiller spécial sur l'antiracisme et l'inclusion de l’Université d’Ottawa. Inscription

 

Le jeudi 18 février

19 h

Participez à cet événement de la bibliothéque publique d’Ottawa avec un écrivain de l’Outaouais, Guy Bélizaire et deux écrivains franco-ontariens, Didier Leclair et Gabriel
Osson : Perspectives sur la littérature afro-canadienne et francophone.

Pour l’information et l’inscription.

 

César Ndéma-Moussa

César Ndéma-Moussa

 

Le mardi 23 février 2021

15 h 30 à 16 h 30

Conférence sur l’équité, la diversité et l’inclusivité (EDI)

Description : Dans cette conférence virtuelle, César explorera les racines du racisme anti-noir et d'autres formes de racisme, discutera de l'impact des initiatives de l'EDI et mettra au défi les membres de l'auditoire à jouer un rôle de leadership dans la lutte contre le racisme.

Bio : César Ndéma-Moussa, président de Racines et cultures Canada et directeur régional de l'Est de l'Ontario sur l'équité, la diversité et l'inclusivité pour La Société de l'aide à l'enfance, a une longue expérience de la défense des intérêts de la communauté au Conseil économique et social d'Ottawa-Carleton (CESOC), est ancien membre du Conseil d'équité communautaire (CEC) du Service de police d'Ottawa, est membre de l'organisme Youth Ottawa, ancien président de Caribbean Union of Canada et membre du conseil d'administration du Centre de détresse d'Ottawa et de la région. César est un conférencier panafricaniste qui anime des ateliers sur la diversité, l'inclusivité et la lutte contre le racisme depuis plus d'une décennie.

Cet événement se déroulera en anglais et en français.

Inscription

 

Le mardi 23 février 20201

19 h à 20 h

Événement de poésie : Célébrer l'excellence noire


Pearline Barrett-Fraser (elle), également connue sous le nom de Pearl, est actuellement étudiante à la maîtrise en éducation (enseignement et apprentissage). Pearl est aussi enseignante à l'Ottawa Carleton District School Board (OCDSB), et poursuit sa passion pour l'éducation et la danse tout en travaillant avec la Luv2Groove Dance Education Company. Ses recherches portent sur l'enseignement de la danse hip-hop en ligne. Elle espère encourager l'éducation physique d'une manière culturellement pertinente qui permette aux élèves de rester actifs, engagés et authentiques en se connectant à la culture de la communauté. Le poème de Pearl se penchera sur son expérience d'éducatrice noire et sur sa lutte pour trouver sa place. Née et élevée dans le Bronx, à New York, elle a vécu des expériences qu’elle considère comme un choc culturel canadien. Elle parlera de son cheminement vers l’acceptation et la valorisation, mais aussi de son triomphe pour trouver du réconfort dans la vérité.

Je suis Ches (iel/elle), une activiste des médias numériques, une « socialpreneur » anticoloniale numérique, une chercheuse indépendante et une leader d'opinion mondiale sur l'anti-oppression comme moyen de guérison, l’innovation industrielle et la perturbation positive. C'est une œuvre multilingue centrée sur une Queered Blackness où la langue est le tissu de la libération et de l'auto-détermination qui contribuent à la guérison et à la libération des Noirs. La langue est utilisée pour nous situer dans différents héritages de résistance où l'audace est le seul choix qui rend le risque plus sûr que le silence. Le multilinguisme est un moyen de rendre l'altérité audible, palpable et essentielle; c'est une résistance rendue vocalement manifeste et vocalement déterminante.

Lydie Masengo (elle) est étudiante à la M.A en éducation en psychologie du counselling de l'Université d'Ottawa. Sa thèse explore les pratiques d'autogestion de la santé et prend assise sur sa pratique de counselling qui est multiculturelle, culturellement adaptée et anti-oppressive. Au-delà de la psychologie, elle aime la poésie, le bénévolat, les promenades dans la nature, les conversations profondes, la bonne musique, la danse, la comédie et, bien sûr, visionner des vidéos drôles sur les animaux. Le poème "Closed wound, Healing scar" traite de son expérience vécue du racisme en éducation, comment elle l'a affectée négativement, mais aussi comment elle choisit de rejeter et de résister au confinement qui lui a été imposé en tant qu'enfant noire et qui lui est imposé maintenant en tant qu’adulte noire. Elle a l'intention de faire la lumière sur la réalité de nos expériences vécues et d'encourager les autochtones, les Noirs et les personnes de couleur à être ce que nous sommes, sans aucune excuse, à croire en nous-mêmes et à occuper des postes de direction afin d'ouvrir la voie aux générations futures. Brouiller le système! Choquez le système! 

Inscrivez-vous ici : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_NYGFRrVFQ1qk9ndrfjCtcg

Cet événement sera bilingue.

 

Laurena Fineus

Photo gracieuseté de François Mittins

Le mercredi 24 février 2021

Conférence des artistes invités : Laurena Fineus

Laurena Finéus est une artiste visuelle caribéenne-canadienne, titulaire d'un Baccalauréat en arts visuels de l'Université d'Ottawa. Son approche consiste à superposer progressivement des couches de peinture qui imitent la texture d'une série de paysages denses et ondulés. Elle explore des représentations d'Haïti et de ses archives, du tiers-espace et du panafricanisme, et s'inspire de son identité noire et féminine. Les expériences vécues par Fineus sont centrées dans chacune de ses pièces afin de créer des espaces sûrs qui engagent son public clé - la diaspora haïtienne. A travers une reconstruction de l'histoire fragmentée des Caraïbes, elle vise à démontrer la complexité de son peuple. www.lvurena.com

Crédit photo : Laurena Fineus

Informations supplémentaires à venir!

 

 

1 au 28 février 2021

Le Théâtre français de Toronto (TfT) et le Consulat général de France à Toronto ont choisi de proposer, à l’occasion du Mois de l’histoire des noir.e.s, quatre performances artistiques uniques qui transgressent les frontières. Au fil du mois de février, découvrez ou redécouvrez les paroles et poésies d’artistes d'ici et d'ailleurs qui, toujours et encore, repoussent les limites de nos horizons : Suzy Ronel (Guadeloupe), Simané Wenethem (Nouvelle-Calédonie), Djennie Laguerre (Canada, Haïti) et Berekyah Yergeau (Canada, Guyane). 

Joël Beddows, professeur au Département de théâtre de l’Université d’Ottawa et directeur artistique sortant du TfT, signe la conception et la direction artistique des capsules. La sélection des artistes  est internationale (Guyane, Nouvelle-Calédonie, Guadeloupe et Canada) et nulle autre que Djennie Laguerre, artiste pigiste établie à Toronto et finissante du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa représente le Canada. 

Visionnez les capsules vidéos

Lire le communiqué du TfT

Haut de page