Le professeur Gilles Comeau remporte le prix Acfas Jacques-Rousseau

Publié le jeudi 9 décembre 2021

Depuis 20 ans, Gilles Comeau jette un éclairage nouveau sur les mystères de l’apprentissage et de l’enseignement du piano. Ses recherches au carrefour des sciences humaines, des sciences de la santé, de la biomécanique et du génie ont transformé cette discipline en s’appuyant sur des bases scientifiques solides. En reconnaissance de l’excellence et du rayonnement de ses travaux qui font le pont entre maintes disciplines, le professeur à l’École de musique (Faculté des arts) a reçu le prix Acfas Jacques-Rousseau 2021.

« Les recherches du professeur Comeau ont permis d’établir la pédagogie du piano comme discipline scientifique, en l’explorant d’une perspective originale et multidisciplinaire », a déclaré Sylvain Charbonneau, vice-recteur à la recherche et à l’innovation. « L’Université d’Ottawa est fière de cette distinction qui honore son approche rigoureuse remettant en cause de nombreuses notions largement répandues dans la communauté musicale. »

Pionnier à de nombreux égards, le professeur Comeau a été le premier chercheur en musique à obtenir une subvention de la Fondation canadienne pour l’innovation, pour établir le Laboratoire de recherche en pédagogie du piano, une installation technologique unique au Canada qu’il dirige depuis 2004. Il est également directeur fondateur du Centre du bien-être des musiciens et, depuis septembre dernier, de l’Institut de recherche en musique et santé de l’Université d’Ottawa. Ce dernier sonde les effets de la musique sur la santé et le bien-être des individus et des communautés, dans une optique d’inclusion et de justice sociale.

Le chercheur a été un précurseur dans l’utilisation de la technologie pour mieux comprendre les fondements de l’apprentissage du piano, telle la captation des mouvements oculaires chez les enfants pour interpréter comment on apprend à lire la musique. Il s’intéresse notamment aux blessures liées à la pratique du piano, à l’anxiété de performance et au transfert d’habiletés motrices de la musique à la chirurgie médicale. En collaboration avec des spécialistes en médecine, en kinésiologie, en réadaptation, en génie et en biomédecine, entre autres, il a contribué au développement de programmes de réadaptation pour les musiciennes et musiciens.

Ces initiatives, parmi tant d’autres, lui ont valu une reconnaissance internationale dans son domaine et des distinctions nationales, dont son élection à la Société royale du Canada.

Le prix Acfas Jacques-Rousseau pour la multidisciplinarité a été créé en 1980 en l’honneur du botaniste et ethnologue québécois (1905-1970). Gilles Comeau est le deuxième lauréat de l’Université d’Ottawa, après le défunt professeur Gilles Paquet, qui a été décoré en 1982.

 

Cette nouvelle a été publiée originalement dans les Nouvelles de Recherche de l'Université d'Ottawa.

Haut de page