Trèva Cousineau, lauréate d’un Prix d’excellence 2019 de l’Association des diplômés uOttawa

Publié le mardi 7 mai 2019

Lauréate d’un Prix d’excellence 2019 de l’Association des diplômés uOttawa

Tréva Cousineau

Trèva Cousineau (B.Sc. 1959) se mérite le Prix du service communautaire pour ses activités bénévoles exceptionnelles au sein de la communauté franco-ontarienne.

Une ardente défenseure de la francophonie

Ceux qui connaissent Trèva Cousineau (B.Sc., 1959) utilisent des adjectifs comme dynamique, généreuse et infatigable pour décrire cette défenseure passionnée de l’éducation et de la culture française en Ontario. Cette ancienne enseignante et nutritionniste se consacre à l’avancement et à la protection de la francophonie aux niveau local, provincial, national et même international depuis plus de 50 ans. Sa motivation est simple : « Quand on a beaucoup reçu, il faut beaucoup donner en retour », explique-t-elle.

« C’est à l’Université d’Ottawa que j’ai appris à m’impliquer », dit-elle. Présidente de classe et meneuse de claque en plus de travailler pour le journal étudiant et l’album des finissants, elle a obtenu le prix du mérite pour la participation à la vie étudiante.

Native de Timmins, en Ontario, Trèva Cousineau est retournée dans le Nord en 1963 pour défendre la cause de l’éducation en français, à Sudbury, à titre de commissaire de conseil scolaire et de coordonnatrice des services français pour le ministère provincial des Services sociaux et communautaires.

De retour à Ottawa en 1989, elle a continué de défendre la cause de l’éducation en français en occupant successivement de nombreux postes, dont ceux de directrice générale du Conseil d’éducation catholique pour les francophones de l’Ontario, de présidente provinciale et directrice générale intérimaire de l’Association canadienne-française de l’Ontario et de directrice générale de la Fédération nationale des conseils scolaires de langue française.

En 1990, elle a aussi présidé le Groupe consultatif sur la gestion de l’éducation en langue française – la Commission Cousineau –, qui a mené à la création en Ontario, dès 1998, de 12 conseils scolaires publics et catholiques francophones entièrement financés par la province.

Le dévouement de Mme Cousineau lui a valu de nombreuses distinctions, dont l’Ordre des francophones d’Amérique. Tout récemment, elle recevait un Prix d’excellence 2018 de l’Ontario pour les personnes âgées. La réalisation dont elle est le plus fière, c’est d’avoir présidé le comité chargé de l’érection du Monument de la francophonie, inauguré sur le campus de l’Université d’Ottawa en 2013.

Tout en continuant de diriger le Mouvement d’implication francophone d’Orléans et Dialogue Canada, Trèva Cousineau s’apprête à relever un nouveau défi : obtenir sa maîtrise. À l’Université d’Ottawa, bien entendu.

Source : Association des diplômés uOttawa, 2019

Haut de page