Une étudiante à la maîtrise en géographie reçoit la Bourse W. Garfield Weston pour recherches nordiques

Publié le lundi 16 juin 2014

Chaque année, la fondation W. Garfield Weston décerne jusqu’à dix bourses d’une valeur de 15 000$ chacune, pour les étudiants inscrits dans un programme de maîtrise dans l’approfondissement des recherches nordiques dans le domaine des sciences naturelles.  Les candidats qui soumettent une demandent pour cette bourse doivent présenter des projets qui s’avèrent prometteurs, faire preuve d’excellence académique, et par leurs actions et leur discernement, d’un fort engagement à la recherche nordique.

En tant qu’étudiante à la maîtrise ès sciences en géographie à l’Université d’Ottawa, Marielle Fontaine souhaite partager ses connaissances et les résultats ses recherches portant sur les divers paysages écologiques de l’Arctique de l’Ouest. Elle concentre ses recherches sur les communautés nordiques, qui se caractérisent par leur grande dépendance envers la nature et l’environnement pour les récoltes, le transport et l’infrasctructure communautaire. La thèse de Marielle, intitulée « Biogeochemical variations in Holocene and Pleistocene-age permafrost across various ecological landscapes in the western Canadian Arctic », a pour objectif de mieux comprendre les impacts environnementaux de la dégradation du pergélisol, en réponse aux inquiétudes des communautés Inuvialuit et Gwich’in.

Haut de page