L’Université d’Ottawa présente L’opéra Carmen comme vous ne l’avez jamais imaginé !

Publié le lundi 23 janvier 2017

Photo of Doreen Taylor-Claxton

Bien que, dans la réalité, l’année 2017 soit à peine entamée, le public qui viendra assister à la production de l’opéra Carmen de Georges Bizet présentée par l’Université d’Ottawa se verra transporté en 2020 : le monde est en effervescence sur le plan politique, la France tient un référendum inspiré par le Brexit, la Grèce et l’Irlande sont aux prises avec un énorme endettement, et une crise économique et sociale en Russie a amené la rupture inévitable de l’Union européenne. Le Canada a envoyé des troupes pour aider à stabiliser les enjeux, ce qui mène au fil de l’histoire de l’opéra: un caporal canadien manque à l’appel et sa mère cherche désespérément des réponses. Il a récemment reçu la visite d’un amour de jeunesse qui l’a trouvé distant et songeur; la jeune femme prend le risque de retourner en Espagne pour découvrir ce qui s’est passé.

Doreen Claxton-Taylor, soprano de renom et directrice de la Troupe d’opéra de l’Université d’Ottawa, explique ainsi l’approche moderne adoptée pour cet opéra classique: « …l’art devrait être le miroir de la société et la refléter au public afin qu’il puisse s’y reconnaître. Cette philosophie, et l’idée que le but de l’art est d’aider les êtres humains à comprendre qu’ils ne sont pas les seuls à vivre leurs expériences, guident la plupart de mes choix artistiques.» La décision de tisser l’histoire autour d’événements d’actualité liés à la rupture de l’unité au sein de l’Union européenne rend cette histoire pertinente pour l’auditoire; Mme Taylor-Claxton formule le souhait que cette production montre la nécessité « … d’arrêter et de réfléchir à nos actions. Nous ne pouvons nous permettre de prendre ces positions polarisées. Nous devons écouter. » La directrice affirme qu’elle a été extrêmement impressionnée par le talent et le professionnalisme des chanteurs qui campent les rôles principaux dans l’opéra; les étudiants à l’Université d’Ottawa Alyssa Curto, Lydia Piehl, Jordanne Erichsen, Jeanine Williams, Kevin Burke et Adam Kuiack ainsi que les artistes invités Philip Klaassen et Corey Arnold seront les solistes invités.

La troupe sera soutenue par l’Orchestre de chambre de l’Université d’Ottawa, sous la direction du chef canadien Alain Trudel. Quiconque a travaillé avec M. Trudel dans le cadre d’un opéra sait à quel point il connaît bien le répertoire d’opéra; le réputé directeur musical dit souvent à voix basse les paroles d’un opéra entier tout en dirigeant les musiciens, les chanteurs et les choristes. Cet opéra offre aux musiciens de l’orchestre l’occasion unique, dans le cadre de leurs études, de travailler avec des chanteurs et vice versa, et l’Université d’Ottawa est fière d’offrir tant aux chanteurs qu’aux instrumentistes l’occasion d’acquérir de l’expérience et d’apprendre comment on met sur pied une production d’opéra dans son intégralité.

Cette production constitue une expérience à ne pas manquer! Billets: www.opera-uottawa.eventbrite.ca

-Erin Pickering (traduction : Dominique Lapointe)

Haut de page