Nos étudiants diplômés

Publié le vendredi 16 octobre 2020

Photo de Avery Morris

10 questions pour : AVERY MORRIS

 

1. Quel est votre programme? En quelle année êtes-vous ?

Je viens de terminer ma maîtrise en musique en interprétation du violon à l’Université d’Ottawa, où j’ai étudié avec Yehonatan Berick.

2. Quels sont vos projets pour l’année prochaine ?

Je poursuivrai mon DMA en interprétation de violon à l'Université Stony Brook cet automne avec Arnaud Sussman, Jennifer Frautschi et Hagai Shaham. Au cours de mes trois premières années, je vais participer à l’Institut de l'Emerson String Quartet. J'aurai également une position d’assistante d’enseignant sur le campus, et je prévois de donner des cours privés à des étudiants. Je suis très heureuse de revoir ma famille et mes amis à Manhattan et dans la région de l'État de New York !

3. Quel a été le moment le plus important pour vous durant votre programme M.Mus. ?

L’automne dernier, j’ai donné un récital solo au Quatrième Salle du CNA et j’ai été acceptée à l’Institut d’études orchestrales du CNA. Depuis mon premier semestre ici, je suis membre du Programme de mentorat Symphonie d'Ottawa-uOttawa. L’été dernier, j’ai participé au festival de musique de Sarasota et à l’orchestre du festival de musique de l’Institut Chautauqua. Un de mes concerts de musique de chambre à Sarasota a été présenté sur WQXR, une station de radio classique majeure de New York !

4. Durant vos études à l’Université d’Ottawa, avez-vous eu des opportunités de performance ?

J'ai joué à plusieurs occasions au Dominion Chalmers avec l'Orchestre symphonique d'Ottawa. L'année dernière, j'ai joué avec mon quatuor à cordes dans le cadre d'une série de Concerts du midi à l'atrium du CNA. J’ai également été le maître de concert (premier violin) avec l’Orchestre de l’Université d’Ottawa à l’occasion de trois concerts à l’église Saint-Joseph. Les occasions de performance que j’ai le plus aimées ont été les cours de studio des violons hebdomadaires. Notre professeur, Yehonatan Berick favorise une atmosphère relaxe avec beaucoup de soutien dans son studio !

5. Quel professeur a eu le plus d’impact sur vos études ?
Yehonatan Berick a eu un impact énorme sur mes études et ma carrière d'interprète. Il m'a aidée à développer un état d'esprit de performance positif et à ouvrir mes oreilles aux sons que j'aspire à créer. Je suis également très reconnaissante d’avoir eu l’opportunité de jouer avec le pianiste Frédéric Lacroix.

6. Quels sont les styles musicaux que vous préférez joué ?

Un de mes genres préférés de musique classique est le quatuor à cordes. J’adore la richesse du son. L’un de mes objectifs de carrière est de former un quatuor à cordes qui organise des concerts pour lever des fonds pour des causes sociales, comme le changement climatique, ou la politique de genre au XXIe siècle.

7. Quel a été le moment le plus important de votre carrière musicale / vos études musicales ?

Lorsque j’étais dans ma dernière année à l’école Crossroads à Los Angeles, j’ai participé à un concert des anciens élèves ; notre directeur musical y avait invité les anciens élèves les plus estimés de notre conservatoire, notamment des membres des orchestres philharmoniques de New York, Chicago et San Francisco. Être entouré par un son de cordes aussi résonnant lorsqu’on joue La Sérénade pour cordes de Tchaïkovski a été surréaliste et une des expériences musicales les plus inspirantes de ma vie.

8. Qu’est-ce que vos études ici vous auront permis d’apprendre sur vous-même ?

Tout au long de mes études avec Yehonatan, j'ai appris que j'avais quelque chose à dire avec mon instrument, et quelque chose d'unique à apporter au monde de la musique. J'ai aussi appris à quel point j'aime jouer du violon, et comment en jouer me donne un sens et un but ultime dans ma vie.

9. À quoi ressemble votre processus créatif ?

Je commence généralement par lire une pièce entière pour évaluer ce qui nécessite le plus de travail technique. Après, je décompose la pièce en passages plus petits et je travaille sur les passages jusqu'à pouvoir les jouer sur un tempo de niveau moyen. J'expérimente aussi pour trouver des solutions techniques pour les passages difficiles à jouer, et je trouve des idées musicales pour rendre la pièce plus personnelle. Cela implique souvent de chanter les passages puis les rejouer au violon afin d’imiter ma voix. En outre, j'essaie de mémoriser la pièce le plus tôt possible, ce qui me permet de l'apprendre à l'oreille. Ceci rend la musique meilleure et plus naturelle.

10. Quel impact la situation actuelle a-t-elle eu sur vos études ? Que-ce qui vous a été utile dans cette situation ?

Au début, c'était difficile pour moi car j'avais du mal à trouver la motivation pour pratiquer. L'un de mes aspects préférés de la musique est de jouer avec d'autres personnes - sans cela, c’était difficile pour moi de faire de la musique. En ce moment, j'organise un concert de distanciation sociale sur ma pelouse pour mes voisins ! Je jouerai des œuvres en solo ainsi que des duos avec ma sœur jumelle. J'ai également enregistré des vidéos virtuelles avec des amis pour les médias sociaux. J'ai par ailleurs développé un intérêt particulier pour les enregistrements d'archives de la Société de musique de chambre du Lincoln Center, en particulier un enregistrement du trio Archiduc de Beethoven, interprété par Erin Keefe, Efe Baltacifil et Jeremey Denk.

 

– Nathalee Jacques

Haut de page