Une retraite bien méritée pour l'un de nos chers professeurs!

Publié le jeudi 19 décembre 2019

Photo de Daniel Gress avec l'Harmonie de l'Université d'Ottawa

L’année 2019 s’achève avec l’annonce d’une retraite bien méritée pour le professeur Gress !

Successivement professeur de cor français, chef d’orchestre de l’Harmonie et du chœur des cuivres, puis coordonnateur du secteur des cuivres et directeur des études en interprétation, Daniel Gress cumule aujourd’hui 42 ans de carrière musicale et administrative à l’École de musique. Durant toutes ces années, il a rencontré et formé un nombre incalculable de musiciens. Il reste une source d’inspiration constante pour tous ses étudiants et collègues, à qui il laisse un souvenir impérissable.

 

Le 22 novembre, lors du dernier concert de l’Harmonie, qui a vu jouer un panel de ses œuvres favorites, et le 24 novembre pour la journée des cuivres, tous ont pu avoir l’honneur et le privilège d’apprécier l’extraordinaire contribution que le professeur Gress a apportée à l’École de musique. C’est finalement le 4 décembre, à l’occasion du concert annuel de l’Offrande musicale de Noël, que notre cher professeur a offert son cadeau d’adieu à l’École en dirigeant pour la dernière fois l’ensemble de cuivres, livrant une performance pleine de force, à la fois mutine et émouvante.

 

Mais avant d’enseigner à temps plein à l’École de musique, Daniel Gress a été cor solo pour l’Orchestre du Centre national des Arts 25 années durant. C’est pourquoi le 11 décembre, en clin d’œil à cette partie de sa carrière, ses collègues de l’École ont décidé d’organiser le dîner annuel de Noël au restaurant du CNA, dernier hommage (surprise !) à leur invité d’honneur.

Daniel Gress, Janice Gress, Lori Burns et autres professeurs

Le dîner annuel de Noël au restaurant du CNA

C’est avec une profonde émotion que nous remercions aujourd’hui chaleureusement le professeur Gress pour le fantastique héritage et les doux souvenirs qu’il laisse à notre École de musique.

Son aventure parmi nous touche à sa fin, mais une bien plus grande commence : la retraite !

Haut de page