Joanna G’FROERER

Carte électronique

Joanna G’FROERER
Professeure à temps partiel – Flûte et Piccolo

Photo de Joanna G’froerer

Biographie

L’une des plus grandes flûtistes au Canada, Joanna G’froerer poursuit une brillante carrière de musicienne d’orchestre, chambriste, soliste et enseignante. Elle est flûte solo de l’Orchestre du Centre national des Arts du Canada depuis 1992.

Née à Vancouver dans une famille de musiciens professionnels, G’froerer a étudié dans cette ville auprès de Kathleen Rudolph. Elle a d’ailleurs été la première instrumentiste à vent à recevoir un diplôme de l’Académie de musique de Vancouver. Sa formation comprend aussi des instituts estivaux tels le Camp artistique d’Interlochen (Michigan) et l’Orchestre national des jeunes du Canada. À l’Université McGill, elle a eu pour maître Timothy Hutchins et a obtenu une licence en musique en 1993. Elle a été la toute première lauréate du Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal (instruments à vent) en 1990.

G’froerer se produit régulièrement avec l’Orchestre du CNA; on a pu l’entendre comme soliste avec cet ensemble dans plus d’une trentaine de programmes différents depuis 1992. En tant que flûte solo, elle a partagé la scène avec les orchestres symphoniques de Vancouver, Victoria, Kingston, Québec et Peterborough, l’Orchestre de la radio de Radio-Canada et l’ensemble ottavien Thirteen Strings.

On a pu voir Joanna G’froerer lors de festivals de musique de chambre à Montréal, Toronto et Vancouver ainsi qu’au Scotiafest et au Festival Campos do Jordao au Brésil; elle est régulièrement artiste invitée au festival Musique et autres mondes et au Chamberfest d’Ottawa. Membre du quintette à vent de l’Orchestre du CNA, qui regroupe les chefs de pupitre des vents de l’ensemble, elle forme également le duo G’froerer-Gott avec la harpiste Michelle Gott. Le duo s’est produit en concert et dans de nombreux festivals, et a récemment créé une œuvre de commande du compositeur Andrew Staniland, intitulée Exit Eden. Par ailleurs, G’froerer est la cofondatrice du festival Classical Unbound du comté de Prince Edward et en a été la codirectrice artistique pendant trois ans.

Dans l’imposante discographie de G’froerer, notons un album de quatuors avec flûtes de Mozart, paru sous étiquette Disques SRC, avec Martin Beaver (violon), Pinchas Zuckerman (alto) et Amanda Forsyth (violoncelle); le magazine Opus l’a sacré meilleur album canadien de musique de chambre en 2001. L’année suivante, elle a enregistré un album entièrement consacré à Rodrigo pour l’étiquette Naxos, où elle est flûte solo avec l’Orchestre symphonique de la principauté des Asturies sous la direction de Maximiano Valdes. Dès sa sortie en 2011, l’album de musique de chambre de Saint-Saëns, mettant en vedette le quintette à cordes du CNA avec le pianiste Stéphane Lemelin, a été nommé choix des éditeurs du magazine Gramophone.

Dans le monde de l’éducation, G’froerer a enseigné la flûte à l’Université d’Ottawa, à l’Institut estival de musique du CNA, au Domaine Forget et auprès de l’Orchestre national des jeunes du Canada; elle est actuellement professeure invitée à l’Université McGill, à Montréal. Elle a de plus animé des classes de maître dans des universités et conservatoires partout en Amérique du Nord ainsi qu’à l’Académie royale de musique du Danemark à Copenhague.

Richard Todd du journal Ottawa Citizen a dit de Joanna G’froerer qu’elle fait partie de « ces instrumentistes qui sont d’une virtuosité telle qu’ils peuvent s’offrir le luxe de s’attarder à la beauté de chaque note ».

Haut de page