une salle de théâtre de style boîte noire à la fine pointe de la technologie.

Les étudiants en théâtre de l’Université d'Ottawa peuvent découvrir les nouvelles installations ultramodernes qui leur sont destinées : une salle de théâtre de style boîte noire, appelée le LabO, et quatre salles de cours en plein cœur de la ville. Le nouveau complexe immobilié est situé sur la rue Waller, à quelques pas du campus, adjacent à la Cours des arts, où logera aussi la Galerie d’art d’Ottawa.

Le LabO est la pièce maîtresse de ces nouvelles installations. Il s’agit d’une immense salle parfaitement carrée et multifonctionnelle, qui s’adapte facilement à divers besoins artistiques. Puisqu’il n’y a pas de côté dominant, la salle devient très polyvalente. Ainsi, les estrades peuvent être disposées de façon frontale, bifrontale, en cercle ou en carré. Il peut aussi ne pas y avoir de sièges, ce qui permet de présenter des pièces immersives, où le spectateur peut être appelé à se déplacer dans un espace ouvert.

Conservatoire de jeu

Réalisé en collaboration avec la Ville d’Ottawa, ce projet offre une occasion inouïe au Département de théâtre d’introduire un nouveau programme qui devrait accueillir ses premières cohortes à l’automne 2019.

Sylvain Schryburt

« Il s’agira d’un conservatoire de jeu, où l’on formera des acteurs professionnels tout en offrant une formation solide en dramaturgie et en histoire du théâtre », souligne Sylvain Schryburt, directeur du Département de théâtre de l’Université.

Un volet théorique fort, couplé d’une pratique intensive du théâtre constitue la base de l’enseignement du nouveau conservatoire. « D’ordinaire, les écoles de théâtre ne peuvent pas offrir une telle formation, surtout chez les francophones, puisqu’elles ne sont pas situées dans des cadres universitaires», précise Sylvain Schryburt.

À l’heure actuelle, Ottawa est la plus grande ville au pays à ne pas avoir de conservatoire de jeu. Celui de l’Université permettra non seulement de consolider le milieu théâtral d’Ottawa, mais aussi de le faire croître, puisque théoriquement, les diplômés seront plus susceptibles de demeurer dans la région pour y développer des projets et y faire carrière. C’est une avancée majeure pour le milieu, qui aura désormais la chance de mieux se positionner à l’échelle canadienne.


Qu’est-ce que le conservatoire en jeu de l’Université d’Ottawa ?

  • Un programme bilingue composé de deux cohortes, l’une française et l’autre, anglaise.
  • Le premier programme professionnel de théâtre offert en français à l’extérieur du Québec.
  • Une formation intensive sur trois ans menant à l’obtention d’un diplôme de 120 crédits.
  • Une formation pratique accentuée, dans des installations qui figurent parmi les meilleures au pays, avec des professeurs de réputation nationale et internationale.
  • Un programme composé de cours de jeu, de voix et de diction, ainsi que d’ateliers de combat de scène, de jeu devant la caméra, de techniques d’audition, de jeu et multimédia et bien plus encore.
  • L’enseignement de l’histoire du théâtre, de la culture théâtrale, de l’analyse dramaturgique et de l’analyse de spectacles. Le but consiste à former des acteurs critiques qui réfléchissent, tout en étant de véritables créateurs.
  • La cohabitation de deux cohortes linguistiques aux traditions théâtrales très distinctes, notamment en matière de conception du jeu et de la dramaturgie. Il s’agit d’une particularité de l’enseignement et de l’identité du conservatoire de l’Université d’Ottawa.
  • Une production théâtrale par année, par cohorte, pour un total de trois productions par cohorte pendant le programme.

Qu’est-ce que le LabO ?

  • Une immense salle parfaitement carrée et multifonctionnelle, communément appelée « boîte noire » dans le milieu théâtral.
  • Une passerelle grillagée est aménagée au plafond de la salle pour l’installation des projecteurs. Cela permet aussi de suspendre une multitude d’objets… même des voitures!
  • Un dégagement de 21 pieds entre le plancher et le système d’éclairage au plafond, sufisant pour acceuillir des spectacles en tout genre, même de cirque.
  • La première salle de théâtre d’Ottawa à être entièrement éclairée en LED.
  • Quatre studios de répétition dont deux sont dotés de fenêtres plein pied et de planchers flottants qui permettent notamment d’accueillir des troupes de danse.
  • Un petit studio pour l’enseignement de la technique théâtrale, notamment l’accrochage de lampes et la création de circuits électriques. Cette salle peut aussi accueillir de petits spectacles.
  • Une cabine de régie conçue comme une salle de cours qui peut accueillir 18 étudiants. Des cours pourront être donnés dans la régie avec l’équipement audiovisuel pendant les productions.
  • Des installations uniques en leur genre à Ottawa.

Le LabO dans la communauté

  • Au fil des années, des liens très forts ont été tissés entre la communauté artistique d’Ottawa et l’Université. Plusieurs artistes louent d’ailleurs des installations auprès de l’établissement afin d’y travailler ou encore, pour y présenter des spectacles.
  • Les voisins du LabO sont des artistes en arts visuels, des compagnies de danse et de théâtre et des galeries d’art. L’Université cherche à développer des partenariats avec eux afin de les intégrer aux activités d’enseignement et de création du Conservatoire.

 

Ce texte paru dans la Gazette a été écrit par Johanne Adams

Haut de page